Kanelsnurrer

par Bernard

Pour Noël, je vous offre une des nombreuses recettes de mon nouveau livre, Scandaleusement Décadent, sorti chez Flammarion, les Kanelsnurrer. J’ai tout refait en pas à pas pour le blog, et la photo que vous voyez ici n’est pas celle du livre. Il faut tenter cette recette, juste pour l’odeur incroyablement délicieuse de la cuisson de ces kanelsnurrer, ces « tourbillons à la cannelle ». Car en plus de la cannelle de la garniture, la pâte contient aussi de la cardamome. C’est la version d’origine et scandinave des cinnamon buns. Malgré l’apparente complexité des motifs, la recette est en réalité très simple et rapide à faire. Il faut juste préparer la pâte suffisamment en avance pour la laisser reposer. Le petit tour de main pour faire les torsades n’a rien de complexe et le résultat obtenu est renversant : les kanelsnurrer sont moelleux et parfumés à souhait !

Pour une vingtaine de kanelsnurrer :

Pâte :

  • 540g de farine T55
  • 240g de lait demi-écrémé
  • 6g de levure sèche de boulanger
  • 85g de sucre
  • 4g de sel
  • 7,5g de cardamome moulue
  • 50g d’œuf (1 œuf)
  • 90g de beurre doux en morceaux

Garniture :

  • 100g de beurre demi-sel mou
  • 50g de sucre
  • 50g de vergeoise brune
  • 10g de cannelle

Pour la dorure :

  • un œuf battu

Pour le brillant :

  • sirop simple (50g de sucre et 50g d’eau, le tout porté une fois à ébullition)

Commencez par préparer la pâte la veille. Mettez dans la cuve d’un robot, tous les ingrédients sauf le beurre.

La cardamome va donner un goût incroyable à la pâte !

Mélangez avec le crochet pétrisseur pendant 5-6 minutes sur petite vitesse. La pâte ne doit plus coller sur le bord interne de la cuve.

Ajoutez alors tout le beurre en morceaux puis remettez en route pour 8 minutes, toujours sur petite vitesse. Au besoin, stoppez le robot, raclez avec une spatule le beurre qui ne se mélange pas, puis remettes en route. Au bout de ce temps rapide de pétrissage, la pâte doit être malgré tout assez lisse. Couvrez d’un torchon propre, puis laissez gonfler dans un endroit tiède pendant 1h30. La pâte doit doubler de volume. Dégazez-la avec la paume d’une main puis emballez-la dans du film étirable. Placez-la au frais une nuit entière, ou au moins 4-5 heures.

Pour la garniture, mélangez dans un bol le beurre demi-sel mou, les sucres et la cannelle.

Déballez la pâte froide et placez-la sur un plan de travail légèrement fariné. Étalez-la au rouleau en un rectangle d’environ 26 cm sur 42cm.

Tartinez la pâte avec la garniture, sur les ¾ de la surface : toute la largeur doit l’être, mais seulement les ¾ de la longueur. Essayez d’être le plus uniforme possible dans l’épaisseur de la garniture.

Pliez la pâte en trois dans la longueur. Vous avez maintenant une pâte pliée en trois, donc de 26 cm sur environ 14.

Coupez des bandes au couteau de 2cm de largeur sur 14cm.

Prenez une bande de pâte, étirez-la légèrement, puis torsadez-la pour qu’elle tourne environ 8 fois sur elle-même.

En étant droitier : prenez la bande de pâte torsadée de la main gauche et bloquez-la avec le pouce et le majeur. Enroulez-la deux fois entre l’index et le majeur de la main gauche à l’aide de la main droite. Insérez l’extrémité restante dans le centre du tourbillon obtenu.

Tout cela est en fait très simple à faire, donc pas d’inquiétude.

Posez chaque kanelsnurrer sur une plaque à pâtisserie garnie de papier sulfurisé. Recommencez ces opérations pour toutes les bandes de pâte. Laissez-les gonfler pendant environ 40 minutes : ils vont quasiment double de taille.

Vous pouvez vaporiser avec un peu d’eau pour qu’ils ne sèchent pas pendant la pousse.

Passez de l’œuf battu au pinceau puis mettez à cuire 15 minutes au four préchauffé sur chaleur tournante à 180°C.

Ils doivent être bien dorés. Passez ensuite tout de suite à la sortie du four, du sirop au pinceau pour avoir une jolie brillance. Pour le sirop simple : portez à ébullition 50g de sucre et 50g d’eau et c’est tout.

À déguster au goûter ou au petit déjeuner.

Voici la photo de Claire Curt, qui est dans mon livre “Scandaleusement Décadent”, paru chez Flammarion !

@Claire Curt, Scandaleusement Décadent, Flammarion 2020

Vous aimerez peut-être

7 commentaires

OUANISSA AYADI 14 décembre 2020 - 21 h 09 min

magnifique ! je m’empresse de les faire ce weekend ! merci Bernard pour votre générosité

Répondre
wodzinski 15 décembre 2020 - 0 h 40 min

merci Bernard c’est tout très appétissant maintenant il faudra commander le livre

Répondre
Anne Serieges 20 décembre 2020 - 15 h 27 min

Mmmh! Incroyable
Ils sortent du four, je viens de goûter
Dingue
La pâte est super aérienne. J’ai laissé 2j au frigo par manque de temps pour les faire hier, je ne sais pas si c’est du à cela, mais waow.
Encore merci !

Répondre
Hill 22 décembre 2020 - 15 h 13 min

Merci 🙏 infiniment Bernard de vos délicieuses recettes partagées.
Cette recette est top, facile et délicieuse 😋
Merci de votre générosité.
Vos livres sont merveilleux tant dans le choix des recettes, des explications ainsi que les photos pas à pas !
Je suis fan 🥳😃 merci merci merci

Répondre
Kanelsnurrer - La cuisine de Bernard - 4YOUTIPS 29 décembre 2020 - 6 h 24 min

[…] Source link […]

Répondre
Chouquette 4 janvier 2021 - 22 h 54 min

INCROYABLEMENT bon, j’ai badigeonné le dessus de gelée de coings liquéfiée dès la sortie du four sinon j’ai rien changé. Ces brioches sont tellement parfumées et légères, l’une des meilleures recettes de ce blog!

Répondre
Fabrice 19 janvier 2021 - 15 h 38 min

Bonjour,
J’ai testé et approuvé cette recette. Elle est simple à réaliser sauf la partie “façonnage”, mais ça reste faisable sans trop de problème. Il faut peut-être étiré un peu plus chaque bande.
Je les ai congelées et ça reste très bon: on sent bien la cardamome et la cannelle.

Répondre

Laisser un commentaire