Baba Ganoush de Fábio

par Bernard

Je vous avais déjà proposé une recette très traditionnelle de Baba Ganoush (voir ICI) que je fais très régulièrement à la maison. L’autre jour j’étais invité à une soirée organisée par un de mes amis, Fábio,  qui nous a fait le sien pour notre plus grand bonheur. J’étais ravi de découvrir une nouvelle version, surtout que celle-ci s’avère extrêmement savoureuse avec un goût radicalement différent. Il n’y a pas de jus de citron, mais des petits piments au vinaigre et beaucoup de poivre noir (que j’adore). Cela donne un Baba Ganoush très surprenant, mais qui rend totalement addict ! Une fois plongé un morceau de pain dans le bol, il est très difficile de s’arrêter…

Recette du babaganoush (pour 4 personnes)

  • 4 aubergines moyennes
  • 110g d’huile d’olive
  • 160g de tahiné
  • poivre noir du moulin (beaucoup)
  • sel (j’ai pesé avant/après: 8g) 
  • 2 gousses d’ail
  • 1 petit bouquet de persil plat
  • 4 piments cerises au vinaigre

Tout d’abord, il va falloir brûler la peau des aubergines. Je n’ai pas le gaz chez moi, mais j’ai acheté un petit réchaud bien pratique pour cuire au wok, ou dans ce cas, brûler des légumes.

Placez une petite grille sur la flamme, puis posez les aubergines par deux. C’est l’étape la plus longue, environ 10-15 minutes pour 2 aubergines. Il faut les tourner régulièrement pour que la peau devienne bien noire de tous les côtés.

Au fur et à mesure que les aubergines ont été grillées, placez-les dans un petit sac plastique que vous fermez dès que vous les mettez dedans. 
Faites de même pour toutes les aubergines. 


Laissez reposer 20 minutes. La vapeur des aubergines va continuer à les cuire. Épluchez ensuite la peau grillée avec un petit couteau en raclant bien toutes les parties noires.


Placez la chair dans un bol et écrasez-la à la fourchette. J’ai fait la recette alors que j’avais 720g de chair d’aubergines grillées.

Ajoutez le tahiné et l’huile d’olive.

Poivrez généreusement avec du poivre noir du moulin. C’est celui-ci qui donne un goût extraordinaire à ce babaganoush.

Ajoutez les gousses d’ail écrasées.

Prenez quelques tiges de persil plat (deux fois plus que sur la photo, car j’avais la moitié de la recette) et hachez-le finement. 

Voici les petits piments cerises au vinaigre. Vous pouvez les remplacer par des piments classiques au vinaigre. Je les ai trouvés dans une épicerie juive à côté de chez moi. 

Prenez-en 4, ôtez la queue et coupez en morceaux, avec les graines. Les piments cerises sont juste piquants. Si vous prenez des piments forts, évitez les graines !! 

Ajoutez-les dans le babaganoush. 

Salez-le à votre goût puis rectifiez votre assaisonnement. N’hésitez pas à ajouter beaucoup de poivre noir. C’est un véritable délice ! À déguster avec du pain “pita” passé au grille-pain. Vous pouvez l’arroser d’huile d’olive pour être encore plus délicieux ! 

Un grand merci à Fábio d’avoir partagé avec moi et du coup avec vous, sa délicieuse recette… 

Vous aimerez peut-être

22 commentaires

Zaheda 31 octobre 2015 - 23 h 10 min

Bonsoir, pour etre le premier commentaire, j en profite pour dire que ton blog est super comme toujours ! Continue ! Il y a deja pleins de tes recettes qui font partie du quotidien de ma petite famille! Bonne soiree ! Zaheda( en faite j y pense , toi qui macaronne beacoup comment fait tu pour eviter que la poudre d amande rancie, moi sa m arrive souvent) merci beacoup

Répondre
Anonyme 4 avril 2016 - 7 h 04 min

je garde au congelateur, poudre amande , noix de coco, noisette etc, c'est impeccable et jamais de perte

Répondre
Marion 1 novembre 2015 - 6 h 18 min

Bonjour Bernard!
Merci de nous ravir les papilles encore une fois!
Tenté par cette recette, par quoi peut-on remplacer les piments cerise, qui ne se trouve pas partout!
Est-ce pour le coté fort, le coté vinaigré, ou le coté sucré?
Peux tu m'aider a voir comment on peut compenser cette ingrédient.
Merci!!

Répondre
Josette Kadri 1 novembre 2015 - 12 h 47 min

Je fais souvent le baba ghanouj libanais classique et j'ai hâte d'essayer cette nouvelle version avec le poivre et le piment , ça donne envie !!

Répondre
Simon Lcs 1 novembre 2015 - 12 h 47 min

Bonne soirée et encore merci pour ce magnifique moment de partage autour des pasteis.
A très vite ..

Répondre
Anne Radelet- Donnay 1 novembre 2015 - 12 h 48 min

J ai fait votre curry jaune au poulet hier 😉

Répondre
Agnès Mazeau 1 novembre 2015 - 12 h 48 min

J'adore…..!

Répondre
Yane Alvarez Coer 1 novembre 2015 - 12 h 49 min

Profite bien. Et je t ai trouvé un nouveau défi à relever à Shanghaï. Je t en parle quand on se voit ;-D

Répondre
Olivier Thomas 1 novembre 2015 - 12 h 50 min

L'évocation de ces 2 délices dans un même post m'acheve définitivement. MANGER!!!

Répondre
jmlepecq@wanadoo.fr 1 novembre 2015 - 15 h 36 min

Vos recettes sont de petites merveilles… Puisque vous dites aimer le poivre noir, essayez celui de KAMPOT (Cambodge) cultivé en fait dans les collines de Kep, et qui a retrouvé l'excellente réputation qu'il avait avant les tristes évènements de 1972-75. Et mieux encore, choisissez le poivre rouge (plus grande maturation) de Kampot, considéré comme l'un des meilleurs au monde. Je l'utilise dans ma cuisine et même dans ma mousse au chocolat…
Bonne dégustation.
Bien amicalement
Jean-Michel

Répondre
Anonyme 2 novembre 2015 - 5 h 58 min

J'aimerais savoir quel est ce petit réchaud bien pratique car ça m'intéresse beaucoup. J'ai tout électrique mais, dans certains cas,le gaz est incontournable. Merci de m'aider dans mon choix d'achat d'un petit réchaud en dépannage.

Répondre
Anonyme 3 novembre 2015 - 9 h 20 min

toujours de bonnes idées bernard, je suis preneuse pour la marque du réchaud de dépannage merci beaucoup.

Répondre
Anonyme 4 novembre 2015 - 8 h 47 min

On attend donc la réponse pour le réchaud. Bernard va-t-il nous répondre ?

Répondre
Anonyme 6 novembre 2015 - 18 h 16 min

merci pour la réponse bernard, mais le lien ne fonctionne pas, dommage!

Répondre
admin 9 novembre 2015 - 14 h 21 min

Il faut le copier et le mettre dans la barre d'adresse, il fonctionnera… ! 🙂

Répondre
Anonyme 10 novembre 2015 - 8 h 42 min

Je retire ce que j'ai dit : Bernard a répondu et je le remercie.
On aimerait bien le revoir du côté de Ploudalmézeau ou dans la région de Brest, là où on l'a connu et suivi à ses débuts mais l'attente devient longue… Victime de son succès ?
Pour en revenir au réchaud, le lien fonctionne et je vais donc pouvoir en acheter un. C'est bien pratique d'avoir un appoint au gaz quand on n'a que de l'électrique qui ne convient pas toujours pour certaines cuissons.
Je vais essayer la babaganoush car je n'en ai jamais fait et je pense que c'est plus digeste que le houmous.

Répondre
admin 1 décembre 2015 - 16 h 52 min

C'est étonnant cette remarque sur Ploudalmézeau étant donné que j'étais au Château de Kergroadez pour le festival du Château gourmand fin octobre… Je suis resté deux jours pour signer et faire des démonstrations culinaires. Je viens tous les deux mois à Portsall, mais je ne crie pas sur les toits car je suis en famille… Y-a-t'il un intérêt quelconque à prévenir tout le monde que je vais voir mes parents et passer du temps libre dans le Finistère? Je ne suis aucunement victime de mon succès et je suis toujours accessible à tout le monde.

Répondre
Anonyme 7 mai 2016 - 13 h 21 min

Bonjour
Tout d abord, je souhaitais remercier Bernard pour le temps qu il consacre, à nous faire découvrir tous ces merveilleux plats. Aussi, je ne comprends pas pourquoi certains internautes tentent desesperement de lui nuire par des remarques désobligeantes. Personne n oblige qui que ce soit à consulter les recettes. Cessez de critiquer les recettes, photos etc..Si vous faites mieux, fermer le site et retourner à vos fourneaux…

Répondre
Christine 9 juin 2016 - 17 h 09 min

J'adore les aubergines et cette recette est juste….à me donner envie de tester! Merci beaucoup

Répondre
MARC 7 juillet 2020 - 9 h 47 min

Le tahini maison c’est facile.
D’abord il faut griller le sésame en le mettant pendant environ 20 mn dans un four à 150°C en remuant de temps en temps. J’en prépare un kg d’avance.
Pour le tahini la proportion est de 100 g de sésame grillé et 2 càs d’huile de sésame d’olive.
Mixer jusqu’à obtention d’une purée bien lisse. C’est fini !
Le tahini se conserve plusieurs semaines dans un bocal fermé stocké au frigo. CQFD

Répondre
Bernard 7 juillet 2020 - 9 h 49 min

Merci pour l’astuce et la recette !

Répondre

Laisser un commentaire