Elisenlebkuchen au Chocolat

par Bernard

Ces petits gâteaux de Nuremberg sont un grand moment à préparer chez soi. Au fur et à mesure que l’on ajoute les ingrédients les uns après les autres, on sent l’hiver qui approche. On entendrait presque le crépitement du feu de cheminée dans sa cuisine ! Imaginez: des noix, des amandes, des fruits confits et des épices avec un soupçon de zeste de citron frais, le tout en petits gâteaux plongés dans du chocolat. Le mieux dans tout cela est que l’on peut les préparer à l’avance, car ils ne contiennent ni beurre ni farine contrairement aux Lebkuchen classiques. Je vous donne ma recette que j’ai préparée comme à mon habitude: j’ai ajouté les ingrédients comme je le sentais en notant tout ce que je faisais. Car finalement, quand on y pense, c’est comme une base de pâte d’amande cuite, dans laquelle on ajoute d’autres ingrédients plus « exotiques » ! Je vous donne aussi deux options pour mouler vos gâteaux et je vous explique comment avoir un chocolat lisse ou au contraire avec de petites vaguelettes… Vivement les fêtes !! 

Recette des Elisenlebkuchen au Chocolat:
-100g de citrons confits
-100g d’oranges confites 
-500g d’amandes
-125g de noix
-150g de vergeoise brune
-100g de sucre
-le zeste d’un citron non traité
-150g d’œuf
-3 cuillerées à café de cannelle en poudre
-1 cuillerée à café de gingembre en poudre
-1/2 noix de muscade réduite en poudre
-1/4 de cuillerée à café d’anis en poudre
-1/2 cuillerée à café de 4 épices (car il y a du poivre et du clou de girofle)

-des feuilles de pain azyme
-300g de chocolat au lait 

Placez les citrons confits et les oranges confites (ici les deux sont en cubes) dans le bol d’un mixeur. Je vous rappelle qu’il s’agit de fruits confits au sucre, pas de citrons confits au sel !! 

Mettez en marche le robot et réduisez autant que possible en très petits morceaux. 



Ajoutez les amandes et les noix et continuez de broyer en une poudre pas trop fine. 



Réduisez en poudre pas non plus trop fine. 




Versez la poudre dans un bol et ajoutez le sucre semoule et la vergeoise brune. 




Ajoutez le zeste de citron jaune. 






Préparez et mélangez les épices que vous ajouterez dans le bol.  Pour les mélanges d’épices, j’utilise comme toujours des cuillères américaines (measuring spoons). Une cuillerée à café correspond en fait à une teaspoon (au dessus ce sont les tablespoons). Je les mesure à ras. Vous les trouvez maintenant presque partout ou alors sur ebay. 







Avant d’ajouter les œufs, prenez le temps de prendre une grande inspiration ! L’odeur des amandes, des noix, des oranges et des citrons confits avec les épices est tellement incroyable !! Puis ajoutez les œufs (sur la photo il n’y a que deux œufs, mais il y a bien 150g d’œuf, j’en ai ajouté après avoir pris la photo). 





Coupez des cercles de 6 cm dans des feuilles de pain azyme superposées. 





Avec une cuillère à glace (celle qui a un racloir dans le fond), remplissez à ras de pâte. 




Puis posez les boules de pâte sur les feuilles de pain azyme (côté strié vers le bas). 





Prenez une petite casserole à fond plat. Prenez un film étirable et filmez le fond. Huilez légèrement le film puis écrasez doucement, bien à la verticale, la pâte sur le pain azyme. Retournez la casserole et décollez délicatement les lebkuchen. 





Faites de même pour tous les gâteaux. 






Option 1: vous pouvez les cuire de cette façon pendant 20 minutes à 180°C. Ils resteront bien réguliers. 





Ou alors option 2: vous pouvez donner la vraie forme des lebkuchen en posant le gâteau sur un socle (une boite de conserve de la taille du gâteau ou autre…) puis il suffira de lisser le pourtour du gâteau. De cette façon, ils auront cette forme typique qu’ont les lebkuchen. Cela vous évitera de devoir chercher le moule à lebkuchen (oui car cela existe !!). 









Faites cuire de la même façon. Les gâteaux doivent être tendres au centre et légèrement croustillants sur le pourtour. 





Dans tous les cas (option 1 ou 2) laissez les refroidir sur une grille à pâtisserie. 




On voit bien la feuille de pain azyme en dessous. Très utile car elle permet aux gâteaux de ne pas coller entre eux… 



Faites fondre le chocolat au lait (vous pouvez le tempérer avec la méthode expliquée ICI) puis plongez les Elisenlebkuchen à l’envers jusqu’au bord, mais pas plus, comme sur la photo. 

Soulevez le gâteau avec une fourchette et raclez l’excédent de chocolat sur le bord du bol. 


Posez les gâteaux sur une grille posée au dessus d’un papier sulfurisé. 



Vous pouvez secouer la grille pour enlever les traces de fourchette ou alors, comme je l’ai fait ici, souffler sur le chocolat pour lui donner des formes de petites vagues sur la surface du gâteau. J’ai trouvé cela finalement plus joli au final…!



Laissez refroidir le chocolat puis rangez les Elisenlebkuchen au chocolat dans une boite. Ils se garderont plusieurs semaines ! 

Vous aimerez peut-être

39 commentaires

Laurence Grisvard 21 décembre 2013 - 17 h 56 min

Bon wk à vous aussi et merci pour vos recettes

Répondre
Berthelemy Thierry 21 décembre 2013 - 17 h 57 min

Bonne fêtes Bernard et encore pleins de bonnes idées de recettes pour 2014

Répondre
Corinne Buzier-Gaignard 21 décembre 2013 - 20 h 57 min

Une tuerie

Répondre
Corinne Buzier-Gaignard 21 décembre 2013 - 20 h 57 min

Bonnes fêtes de fin d'année gourmandes !!!

Répondre
Patrick Bry 21 décembre 2013 - 20 h 57 min

Là on est mort !

Répondre
Anne-France Grainedeblénoir 21 décembre 2013 - 20 h 58 min

Je viens d'aller lire la recette : ça a l'air terriblement bon ! Va falloir que je me note les ingrédients à acheter. Bonnes fêtes Bernard et merci encore de prendre soin de nos palets et de nos bidons !

Répondre
Martine Girardot 21 décembre 2013 - 20 h 58 min

je vais la tester après Noël je pense. Mais ou trouver les feuilles de pain azyme?

Répondre
Cisca Rodriguez 21 décembre 2013 - 21 h 54 min

ça a l'air à tomber !!!

Répondre
Emmanuelle Rousset 21 décembre 2013 - 21 h 54 min

j'ai une idée pour 2014: à chaque recette, tu nous mets le nombre d'heures de vélo qui correspond ^^

Répondre
Dominique Lecault 21 décembre 2013 - 21 h 54 min

mille merci!!

Répondre
lina Délices 22 décembre 2013 - 7 h 37 min

Magnifiques….

Répondre
simpson kent sarah 22 décembre 2013 - 16 h 25 min

Bonjour

Où peut-on trouver du pain azyme Bernard ?

Merci

Répondre
LadyMilonguera@Un siphon fon fon 22 décembre 2013 - 17 h 34 min

Oh la la… comme ils ont l'air bons dis donc !

Répondre
katel 22 décembre 2013 - 17 h 50 min

a tomber !!!!
je vais aller chercher les oranges et les citrons confits mais ou trouver les feuilles de pain azyme ?
j'en ai besoin aussi pour les calissons mais j'ai fait sans et c'est bien quand meme.
je préfère le chocolat noir donc ce sera noir
bonne idée pour 2014 d'indiquer le temps de vélo pour éliminer !!!!!

Répondre
Anonyme 23 décembre 2013 - 15 h 21 min

merci pour cette gourmandise
mais 500g de d'amandes me semble beaucoup car j'ai une recette équivalente avec beaucoup moins d'amandes
joyeux noel

Répondre
Anonyme 23 décembre 2013 - 18 h 32 min

toute mon enfance…
Nous habitons en Alsace et nous trouvons dans les magasins allemands des feuilles d'azyme (oblaten) déjà découpé et à la bonne taille….

Répondre
amale sebti 25 décembre 2013 - 11 h 39 min

Tres bonnes fetes Bernard! et un grand merci pour toutes ces bonnes recettes!! avec vous c'est toujours réussi, vos recettes sont des valeurs sures!

Répondre
Sophie 25 décembre 2013 - 19 h 20 min

Je découvre le blog grâce à mon frère qui a réalisé ces biscuits que nous avons dégustés cet après-midi, très bons !!

Répondre
Chrystel 27 décembre 2013 - 9 h 44 min

Ils sont superbes ces biscuits. J'adore.
Il ne me reste plus qu'à dénicher les feuilles de pain azyme.
Merci
Chrys
BONNES FETES DE FIN D'ANNEE

Répondre
Anonyme 28 décembre 2013 - 10 h 48 min

Bonjour jolie recette mais ne jamais souffler sur un gateau en pâtisserie question d'hygiène . Bon courage

Répondre
La Casserolerie 30 décembre 2013 - 9 h 23 min

Très belle recette ! Et surtout merci pour les photos ! C'est très précis. Je ferais le test ce week-end !

Répondre
Mahogany 30 décembre 2013 - 9 h 27 min

Il faut absolument tester cette recette. C'est excellent ! En plus, pendant les fêtes, ça tombe à pic ! 🙂

Répondre
LauraLaura 30 décembre 2013 - 11 h 00 min

Bonjour à tous et à toutes !

Nous sommes un groupe de 4 étudiants en école de commerce et dans le cadre d'un projet de création d'entreprise, nous aurions besoin de vous.
Pourriez-vous prendre quelques minutes pour répondre à ce questionnaire. Il concerne la cuisine.
Votre engagement nous serait d'une grande aide.

Nous vous remercions d'avance.
Doriane, Laura, Vincent et Damien.

https://docs.google.com/forms/d/1E1J5uZPP5erNdrHRHLdP-cJhG8fRJuNTY8j1RxJ818Y/viewform

Répondre
Monique 1 janvier 2014 - 17 h 51 min

Quelles que soient les recettes que vous nous offrez,les papilles jouent prodigieusement dans notre palais.
Un immense merci pour tout cela et Bonne Année à vous régaler…donc à nous régaler.
Monique

Répondre
Anne 24 décembre 2014 - 10 h 37 min

Elisenlebkuchen, Pain d'épices d'Élise……
De loin les meilleurs de toutes les recettes de petits gâteaux de Noel !
Merci pour le partage de cette recette…. Nürnberg est loin !
Je me permettrais de ne pas faire le trempage dans le chocolat. Je remplacerais par un passage au pinceau d'un léger mélange de sucre glace et eau.
Belles fêtes à tous

Répondre
Sarah 4 janvier 2015 - 10 h 40 min

Merci pour cette belle recette ! Je sais déjà ce que je vais faire pour mes petits cadeaux de Noël 2015 🙂 Si j'arrive à attendre jusque là….

Répondre
Julie P 4 janvier 2015 - 19 h 51 min

Ce sont les meilleurs gâteaux de Noël pour moi 🙂 j'en ai encore fait cette année !

Répondre
Pralinette 30 janvier 2015 - 13 h 04 min

J'ai un peu modifié ta recette et les ai réalisés sans chocolat, ils ont fait des heureux! :p
Je les ai publiés ici:
http://pralinette-en-vadrouille.blogspot.fr/2006/01/elisen-lebkuchen.html

Répondre
Nounou B. 6 avril 2015 - 19 h 25 min

OK c'est pas Noël mais plutôt Pâques mais qu'importe…
OK les feuilles d'azyme c'est long à couper à la bonne dimension,
OK tout mixer avec un hachoir premier prix c'est pas l'idéal,
OK faire les boules avec la cuillère à glace quand tout reste accroché dedans et ne veux pas sortir c'est galère,
OK attendre que le chocolat durcisse alors qu'on salive devant c'est long mais…..
Que tout le monde se lance dans la réalisation de ces Elisenlebkuchen qui sont à tomber. J'en referais sans problème et une chose est sûre : je n'attendrais certainement pas Noël pour les refaire… Surement la semaine prochaine!

Répondre
Anonyme 5 octobre 2015 - 12 h 14 min

Bonjour,

Pourriez-vous m'indiquer la quantité de Elisenlebkuchen que vous obtenez avec cette quantité d'ingrédients ? une douzaine (j'en compte douze sur la plaque c'est pour cela, mais cela me semble peu) ?

Par avance,merci pour votre réponse.

Répondre
Alice 1 novembre 2015 - 15 h 09 min

Bonjour,

je sais Noël est dans encore presque deux longs mois, mais je suis prévoyante (avant de se mettre aux fourneaux le 20, il faut être sûr que tout est prêt )

Dans la recette il est question du tempérage mais il semble être indiqué comme "optionnel" est-ce bien le cas? Quel sont les inconvénients que peuvent avoir le non tempérage?

L'autre question semble de réponse évidente… le chocolat noir peut il aller?

Enfin… combien de biscuits peuvent être réalisés avec cette recette?

Merci d'avance pour vos réponses 🙂

Répondre
Anonyme 22 février 2016 - 4 h 32 min

C'est une erreur que de croire que les mélanges commerciaux français modernes "quatre épices" , produits industriels (à base de poivre, cannelle, muscade, clou de girofle) , incarneraient le fameux quatre épice des recettes anciennes qui n'est autre que le PIMENT DE JAMAIQUE (pimenta dioica en latin) , d'ailleurs les vrais Elisenlebküchen contiennent ce fameux "Piment" (en allemand) et jamais de "Pfeffer" (le poivre noir en allemand) car celui-ci est réservé aux Pfefferküchen (biscuits pain d'épice au poivre).

Répondre
Anonyme 22 février 2016 - 5 h 36 min

Petite précision:

Les pfefferküchen modernes ne contiennent pratiquement jamais de pfeffer/poivre noir, c'était une erreur. Probablement les pfefferküchen en contenaient-ils initialement, cela ou du piment de jamaïque, mais comme il y a des dizaines de variantes avec autant de variantes de lebkuchengewurtz ou de pfefferkuchengewurtz (mélanges d'épices spécifiques aux recettes) et encore d'autres "gewurtz", en fait on retombe sur des recettes très similaires parfois, de manière ironique.
Tout cela pour dire que les vrais lebkuchen en tout cas n'ont pas de farine et contiennent du piment de Jamaïque (et non un mélange de substitut "4 épices" pour en imiter le goût) parmi les autres épices (en tout jusqu'à huit selon les variantes) , ça c'est sûr.

Répondre
Le castor 22 février 2016 - 6 h 07 min

Bernard, vos ghribas, très bons, ont une proportion de sucre – noix broyées qui n'est pas sans rappeler celle de ces elisenlebkuchen . En gros, on a , en considérant le mélange noix broyées + sucre uniquement, une proportion de sucre par rapport à ce total en question d'environ 30%. Or les recettes arabes de ghribas ont souvent une proportion de sucre de 50% ou plus (soit autant de noix broyées que de sucre, ce qui est lourd) , tout comme les recettes allemandes du net et de pas mal de livres pour les elisenlebkuchen . On remarque aussi vos variations personelles consistant à diminuer la quantité de liquide (par exemple les oeufs) alors que pas mal de "recettes" vues ailleurs exagèrent sur la quantité de liquide total -ce qui sent l'improvisation inutile- ce qui fait une bouillie qui cuit mal (j'ai lu des recettes avec 5 oeufs pour un montant d'ingrédients secs similaire à votre recette, alors à moins qu'il s'agisse d'oeufs extrêmement petits…). J'apprécie que vous mentionnez le poids total des oeufs de la recette. La quantité d'épices est parfois réduite dans vos recettes adaptées de recettes traditionelles (comme celle-ci), probablement pour moins masquer les ingrédients de base qui sont somme toute assez savoureux (fruits confits, noix etc) .

Répondre
Alexandra Pechabadens 1 janvier 2017 - 11 h 55 min

J'adore votre facon d'ecrire et de decrire vos recettes… Vous etes si sympatique!!! Votre personalite se montre en beaute.
Bonne continuation et je continue a regarder! (oui je sais, il faudrait essayer… mais je cherche une recette de chocolat chaud avec un peu d'amidon d'abord…)(ca s'ecrit comme ca d'abord?ca fait trop longtemps chez les Anglais, le Francais se ramollit!!)

Répondre
Grenadine 15 novembre 2017 - 19 h 02 min

Je viens de tomber sur cette recette, je ne comprends pas comment je l'ai zappée jusqu'à ce jour. Bien, je me mets à confire des citrons… oh que j'ai hâte que tout soit prêt !

Répondre
Elodet 25 novembre 2019 - 17 h 42 min

Ils sont magnifiques, ce sont les plus attirants de toutes les recettes que j’ai regardées pour ces petits biscuits de Noël. Je m’apprête à les faire mais il faut d’équiper un peu, déjà en feuilles azyme, pas si facile à trouver ! j’aurais bien aimé acheter des disques azyme mais introuvable…
Je vous tiens au courant du résultant en tout cas ils ont l’air exquis !

Répondre
Bernie 16 décembre 2019 - 0 h 13 min

Très bonne recette, j’en fait tous les ans pour Noël. On peut aussi remplacer le chocolat par une fine couche de sucre glace dilué avec un peu d’eau et de jus de citron.
Les feuilles azymes en Allemagne ce sont des Backoblaten. On en trouve pour les parisiens chez Tante Emma Laden au marché de la Porte ST Martin (10eme) ou sinon sur mygermanmarket.com

Répondre
ElodeT 3 décembre 2019 - 11 h 20 min

Après avoir fait ces biscuits je confirme que c’est vraiment délicieux. J’ai acheté un petit moule spécial Lebkuchen car j’avais peur de galérer et malgré tout les miens n’étaient pas tout à fait aussi réguliers que les votres ! d’ailleurs quand je regarde sur internet des exemples de ces biscuits allemands typiques ils sont en général grossièrement tartinés de chocolat et pas du tout aussi beaux que les votres, donc félicitations ! en tout cas cette recette va devenir pour moi un classique de Noël.

Répondre

Laisser un commentaire

Nous utilisons les cookies afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. Les cookies ne sont pas des petits gateaux succulents mais des données téléchargées ou stockées sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site. J'accepte En savoir plus

error: Les textes, recettes et photos sont la propriété de Bernard LAURANCE et du site La Cuisine de Bernard.