Mes Reportages Gastronomiques: Cadiz !

par Bernard

Nous retournons en Andalousie, après le voyage culinaire que je vous avais posté (voir le reportage ICI). Cette fois nous allons rendre visite au célèbre restaurant « Las Flores » de Cadiz! Les fritures de la ville sont réputées à travers le monde, il ne m’en fallait pas plus pour vouloir aller voir les cuisines et comprendre le secret de ce goût unique! J’ai beau avoir la recette (que le restaurant m’a donnée), je ne la publierai que plus tard…!

Retour à Cadiz donc, pour manger de la friture! 



On aperçoit au loin la célèbre cathédrale avec son dôme jaune.




Le temps de se balader dans les rues de cette ville magnifique qui rappelle parfois La Havane.




Et nous voici à « Las Flores ».




Des fritures de fruits de mer très savoureuses. 





J’étais un peu sceptique au début, je dois bien l’avouer. De la friture de fruits de mer? Vraiment? Mais ça va être gras! Et non, même pas!




Allons jeter un coup d’oeil dans la cuisine. Le premier secret? De la friture à base d’huile d’olive et non d’huile de tournesol ou de colza. 





Le deuxième secret? Une farine spéciale entre la farine et la chapelure. 




Pour la recette emblématique de la maison, le chien de mer en daube. Du requin donc…! L’avantage: pas d’arrête, juste un « os » central. Pour cette recette il y a également un secret qui se joue dans la marinade… Du citron et des épices!




Les poissons sont tous ultra-frais. C’est aussi là que réside l’un des secrets de ce goût unique! 




Les poissons sont mis dans la « farine ».





Puis le chef secoue bien le bac pour enrober chaque petits morceaux de poisson. 



Puis on trie! 





Mais il n’y a pas que du poisson. On trouve également des fritures de crevettes, des « chipirones » (ou chpirons en français).







Une autre spécialité du restaurant, des galettes à la farine de pois-chiches et de petites crevettes. Les crevettes sont entières et je pensais que je n’allais pas pouvoir les manger. Mais finalement, on ne sent pas du tout la carapace! 





Toutes ces bonnes choses vont passer dans le bain bouillant d’huile d’olive. 





Voici le menu en espagnol. Tout est absolument délicieux!



Les fritures sont préparées à la demande. Il n’y a donc jamais beaucoup de stock et il faut parfois attendre un peu si on les commande à emporter. De plus, ils proposent des churros le matin pour le petit déjeuner…!





Ma friture préférée: le chien de mer en daube. J’ai failli faire éclater mon estomac avec ça! C’était tellement savoureux et cela ne parait presque pas gras du tout!




Avec un bon verre de vin blanc de Jerez et quelques poivrons grillés, on ne peut résister!! 



Voici la galette aux pois-chiches et crevettes une fois passée à la friture! Résultat: une galette toute croustillante et savoureuse! 





Il est évident que dès mn retour à Cadiz, je vais me précipiter à « Las Flores »… 


Récapitulons ensemble le pourquoi de cette renommée des fritures de Cadiz:

-des fruits de mer et des poisson péchés le jour même
-une marinade savoureuse (pour les poisson en daube)
-une farine spéciale à base de farine classique et de semoule fine
-un bain d’huile d’olive

Je n’ai qu’une recommandation: si par hasard vous vous rendez un jour dans cette belle ville au bord de la mer, précipitez-vous dans ce petit restaurant qui a fait connaitre cette spécialité délicieuse! 

Vous aimerez peut-être

4 commentaires

La Francesa 30 avril 2012 - 10 h 30 min

Ay Madre mia del amor hermoso… 3 ans en Andalousie et oui, j'ai percé le secret de la friture, les hanches s'en souviennent! Non seulement c'est à l'huile d'olive mais la température est très importante, ensuite le mélange de farine est très spécial, on verra bien si tu as le même… disons que c'est un héritage de la culture arabe très préente dan sl'identité andalouse (Al-andaluz) Les morceaux de poisson dont tu parles sont de la roussette, cazon, la petite soeur du requin, pas très intéressante en goût d'où cette habitude la faire en "adobo" (marinade) avant de les frire. C'est une tapa très courante partout en Espagne, les aépices et aromates de l'adobo change en fonction de la région.
L'odeur des freiduras qui flottent dans l'air à 14h et à 22h (heure des tapas en Andalousie)ne me manquent pas, c'est plutôt l'ambiance de ces lieux très populaires qui me manquent.

Répondre
Sylvie 30 avril 2012 - 17 h 25 min

C'est amusant, ils font des cornets en papier comme en Belgique pour les frites !

Répondre
ilhem 2 mai 2012 - 11 h 40 min

merci pour ce bon voyage que tu partage avec nous, bon séjour.

Répondre
cisca 4 mai 2012 - 19 h 38 min

Ay madre mia, que cosa mas buenas los chipirones, las puntillas etc etc , je salive devant l'écran !!!
merci pour ce reportage .
Bonne soirée

Répondre

Laisser un commentaire

Nous utilisons les cookies afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. Les cookies ne sont pas des petits gateaux succulents mais des données téléchargées ou stockées sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site. J'accepte En savoir plus

error: Les textes, recettes et photos sont la propriété de Bernard LAURANCE et du site La Cuisine de Bernard.