Raviolis « Quatre Trésors »

par Bernard
Les Raviolis « quatre trésors » sont des petits « dim sum » farcis de façon assez classique à la viande (dans cet exemple) mais surmontés de quatre petites cavités qui permettent de garnir de légumes ou d’autant de choses que l’on souhaite. Une variante originale des classiques raviolis chinois et un visuel particulièrement appétissant (beaucoup plus en vrai qu’en photo!). Le pliage n’est pas compliqué mais un peu plus long que les autres…

Recette pour 24 raviolis « quatre trésors »:

-200g d’échine hachée de porc
-20g d’oeuf battu
-2 cuillerées à café de sauce de soja claire
-1/2 cuillerée à café de sauce de soja foncée
-1 cuillerée à soupe de gingembre frais haché finement
-1 cuillerée à soupe d’oignons chinois haché finement
-1 cuillerée à soupe de vin chinois
-1/2 cuillerée à café de sucre
-quelques gouttes d’huile de sésame
-poivre

-2 ou 3 oeufs durs
-1 carotte hachée finement
-quelques petits pois crus hachés finement
-4 ou 5 champignons noirs hachés finement

Pour la pâte:
-200g de farine
-100ml d’eau chaude
Commencer par mettre l’échine hachée de porc dans un bol avec le gingembre haché, le sucre, sel  sauce de soja claire et foncée.


Ajouter un peu d’oeuf battu. 


Bien mélanger et ajouter le reste des ingrédients. 


Préparer les garnitures du dessus des raviolis. Pour les jaunes d’oeufs, les passer dans une passoire à thé en les écrasant. 

Hacher finement le reste des ingrédients. Les petits-pois, les carottes et les champignons. Il suffit de les couper finement, crus, sur une planche avec un bon couteau. 




Préparer la pâte.
Sur un plan de travail, mettre la farine, y creuser un puits et y verser l’eau chaude. 


Commencer à pétrir la pâte avec la paume de la main, en pliant et rabattant la pâte pendant cinq minutes.


Au bout de 5 minutes, utiliser un rouleau pour continuer de travailler la pâte, en étalant en longueur. Plier cette bande en trois, la tourner de 90° puis étaler de nouveau en bande. Continuer cette même opération pendant encore 5 minutes.


Diviser en deux boudins, puis chaque boudin en douze morceaux égaux de pâte.


Aplatir chaque morceaux de pâte avec la paume de la main puis au rouleau.


On obtient alors de petits disques. Il fait les étaler assez finement. 


Pour toutes les étapes de soudure de pâte, il suffit de tremper son doigt dans l’eau. Un petit point d’eau est suffisant pour coller la pâte à l’endroit voulu. 
Commencer par fermer par un point en pliant en deux. 


Puis rabattre les côtés. 


Refermer en pinçant au centre et élargir les trous avec le doigt. 


Ramener (et coller) les bords extérieurs de chaque pétale en ne soudant qu’un point. De cette façon, la pâte n’est pas collée au centre et laisser apparaitre un motif de rosace. 


Garnir chaque cavité avec les différents ingrédients. 


Puis pincer chaque pétale pour finir le motif. 

On peut également faire des raviolis « trois trésors »…! 




Placer les raviolis dans un panier en bambou garni de papier sulfurisé troué. 


Cuire 10 minutes à la vapeur. 


Et servir immédiatement! Avec une sauce soja et un peu d’huile pimentée! 

Vous aimerez peut-être

11 commentaires

Anonyme 4 décembre 2010 - 7 h 44 min

Croyez-vous que l'on peut cuire ces raviolis à la manière de gyozas pour rajouter du croustillant? ou la pate ne s'y prète pas?

Répondre
admin 4 décembre 2010 - 7 h 49 min

Au contraire, c'est une bonne idée! De toute façon je crois avoir vu toutes les manières de cuire des "dim sum"! Et vous pouvez changer également la farce ou les légumes "trésors"!! 😉

Répondre
sgrdll 4 décembre 2010 - 12 h 11 min

En tout cas le visuel est tout simplement superbe!

Répondre
Bazarette 5 décembre 2010 - 14 h 07 min

Si le gustatif est aussi bon que le visuel est beau, les papilles doivent s'émoustiller !

Répondre
Anonyme 20 juillet 2011 - 23 h 46 min

Bonjour Bernard,
Pour la cuisson vapeur, je me demande si il faut couvrir le panier vapeur ou non, car quand je met le couvercle du couscoussier les raviolis sont imprégner d'eau ce qui n'est pas génial pour les papilles.
Sinon genial votre Blog car j'ai trouver pas mal de recettes presente nul part ailleurs sur la toile, ou alore avec bien moins de details et de conseils pour une réussite. vraiment gros coup de cœur !
merci merci,
Dina

Répondre
admin 21 juillet 2011 - 9 h 31 min

Oui il faut fermer le couvercle! Mais quand les raviolis sont cuits, vous les laissez refroidir un peu et l'eau va partir. Je n'ai jamais eu ce problème. Il faut peut être vous acheter un panier spécial en bambou et osier pour dim sum…

Répondre
Mixk 30 septembre 2011 - 18 h 31 min

Bernard, je suis absolument ébahi par cette recette, je ne savais même pas que les raviolis quatre trésors existaient (et je suis d'origine chinoise). Je ne sais pas si j'oserai un jour tenter cette recette (comme beaucoup d'autres d'ailleurs sur votre blog). Mais je tenais à vous dire que vous êtes pour moi LE caméléon de la cuisine. Vous touchez à tout, et surtout, vous avez une maîtrise incontestable des cuisines étrangères auxquelles vous vous intéressez. J'apprécie d'autant plus votre respect des recettes traditionnelles et la fidélité des recettes que vous proposez, tant dans la méthode que dans les ingrédients, surtout pour des recettes comme celle-ci ou toutes les autres recettes chinoises que vous avez postées. Chapeau bas!

Répondre
Calisse 7 octobre 2011 - 20 h 04 min

Fait ce soir, ils ont eu beaucoup de succès, un délice, merci
cath

Répondre
Audalacuisine 8 octobre 2011 - 10 h 38 min

C'est magnifique, tout comme votre blog que je découvre avec bonheur grâce à Calisse ! Bravo ! Je vais revenir, c'est sûr !

Répondre
Anonyme 14 janvier 2012 - 10 h 09 min

Peut on faire la pâte au robot ?
merci pour votre réponse
Victor

Répondre
Grenadine 17 novembre 2012 - 18 h 22 min

J'ai trouve la preparation un peu eprouvante. Heureusement la journee a ete tres pluvieuse et je n'avais rien de mieux a faire que d'etre dans la cuisine. Resultat tres apprecie meme si la presentation etait loin de ressembler a la votre.

Répondre

Laisser un commentaire