Cordes sur Ciel et ses Croquants

par Bernard
Un « voyage culinaire » dédié à la Maison Andrieu et à ses délicieux « Croquants de Cordes » dans la magnifique ville de Cordes sur Ciel! Nous allons cette fois entrer dans les coulisses de la pâtisserie qui a inventé la recette en 1872 et qui n’a pas changé depuis cette date! Une passion que Patrick a eu la très grande gentillesse de nous faire découvrir!

Avant de commencer notre visite de la pâtisserie, une citation d’Albert Camus:
«On voyage pendant des années sans trop savoir ce que l’on cherche, on erre dans le bruit, empêtré de désirs ou de repentirs et l’on parvient soudain dans l’un de ces deux ou trois lieux qui attendent chacun de nous en ce monde. Le voyageur qui, de la terrasse de Cordes, regarde la nuit d’été sait ainsi qu’il n’a pas besoin d’aller plus loin et que, s’il veut, la beauté ici, jour après jour, l’enlèvera à toute solitude.»
Une fois dans le sous-sol de la boutique (http://www.maisonandrieu.fr/)  dans la rue principale, au 6 Grand Rue de l’Horloge de Cordes sur Ciel, j’ai eu le plaisir d’assister à la confection des célèbres croquants! Les ingrédients sont prêts, déjà pesés! Une recette simple et presque magique…
Notre chef Patrick Sarthou met dans le bol pétrisseur du robot les trois premiers ingrédients, farine, sucre et amandes françaises.
Il suffit de laisser marcher la machine et d’ajouter les blancs d’œufs. La pâte est bientôt prête!
La pâte est mise sur un plan de travail fariné…
Il suffit maintenant à Patrick de rouler la pâte en un boudin assez fin.
Celui-ci est tranché en parts de un centimètre!
Et les tranches  sont posées sur une plaque garnie de papier sulfurisé.
Il suffit de 10 minutes de cuisson pour cuire parfaitement les croquants qui vont faire des bulles. Ces biscuits sont presque vivants quand ils cuisent!
Il suffit de voir leur tête avant…  
Et après!!
Patrick devant la création familiale. Quel plaisir de l’entendre parler de la façon dont les croquants « chantent » à la sortie du four! C’est vrai qu’ils craquent et sifflent, on dirait qu’ils veulent nous révéler leur secret!
On peut acheter les plus authentiques « Croquants de Cordes » dans des sachets aux poids variés.
Dans la cuisine, Patrick m’a également présenté le fer pour préparer les « Curbelets », sorte de gaufrettes au caramel. Ce fer est dans la famille depuis des générations!
Je remercie encore la famille Andrieu-Sarthou, Patrick son fils et sa fille qui ont eu la gentillesse de me recevoir et de m’offrir de délicieux gâteaux!

Vous aimerez peut-être

1 commentaire

Thomas 20 août 2010 - 17 h 40 min

Youhou! Génial!!

Répondre

Laisser un commentaire

Nous utilisons les cookies afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. Les cookies ne sont pas des petits gateaux succulents mais des données téléchargées ou stockées sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site. J'accepte En savoir plus

error: Les textes, recettes et photos sont la propriété de Bernard LAURANCE et du site La Cuisine de Bernard.