Abonnez-vous à la newsletter mensuelle !

Index des recettes sucrées

Index des recettes Salées

Poulet au Pomelo et au lait de coco au satay



Me revoilà après une petite absence sur le blog. Comme je vous l'ai raconté, j'ai plusieurs projets sur le feu et je dois surtout terminer l'écriture de mon 4ème livre (déjà !!) qui sortira en octobre. Je suis retourné à Bangkok récemment et j'ai dégusté dans un petit restaurant de rue, cette recette qui n'a pas l'air comme ça, mais qui est juste absolument délicieuse ! J'ai demandé à assister à sa confection (je l'ai dévorée 3 fois) et j'ai donc tous les éléments nécessaires à sa reproduction à l'identique. Il s'agit de poulet cuit dans du lait de coco, avec de la sauce satay et de la pâte de piment thaï, avec des cacahuètes grillées et des oignons frits. C'est beaucoup moins lourd que cela en a l'air, car il y aussi du pomelo, ce gros fruit qui ressemble à du pamplemousse. C'est même lui qui compose l'essentiel de la recette. Le plat est prêt en quelques minutes au wok. Le plus long est finalement d'éplucher le pomelo. Je me suis vraiment régalé à la refaire dans ma cuisine et j'ai retrouvé les parfums de plat original. Il y a encore de la place pour le cours de cuisine thaïe de samedi 24 juin à 14h (demain !!) voir ICI.


Pour 4 personnes : 

  • 4 hauts de cuisses de poulets
  • 20cl de lait de coco
  • 100g de sauce satay
  • 60g de pâte de piment thaï
  • 900g de chair de pomelo (poids épluché)
  • 40g de cacahuètes grillées non salées
  • 40g d'oignons frits (en pot)
  • 20g de sucre roux
  • 15g de nuoc mam


Pour servir

  • oignons frits, cacahuètes grillées, coriandre fraîche

Ouvrez tout d'abord votre pomelo. Préférez pour cette recette, un pomelo à chair jaune. 


Enlevez la peau et prélevez délicatement la chair.


Émiettez-la grossièrement sans pour autant l'écraser.


Enlevez la peau, les os et cartilages des hauts de cuisses.


Coupez la chair en morceaux.


Puis hachez-la le plus finement possible.


Hachez aussi les cacahuètes grillées non salées.



On trouve aujourd'hui facilement de la sauce satay. On peut aussi la faire maison (voir ma recette ICI) , mais pour ce plat, c'est aussi simple avec une déjà prête. 


La pâte de piment thaï se trouve sous plusieurs marques. En voici l'une des plus connues. Malgré son nom, elle ne pique pas du tout ! Donc aucune crainte, le résultat final n'est pas du tout relevé (pourtant j'adore quand ça pique !). 


Mettez une cuillerée à soupe d'huile, le lait de coco et le poulet haché dans le wok sur feu assez vif.


Ajoutez la sauce satay et la pâte de piment thaï.


Mélangez tout le temps en raclant bien la sauce qui caramélise sur le bord du wok. La sauce doit être crémeuse avant d'ajouter la suite.


Ajoutez le pomelo, les oignons frits et les cacahuètes hachées quand le poulet a une apparence cuite.


Versez le sucre roux et le nuoc mam.


Mélangez de nouveau et faites cuire 2-3 minutes.


En quelques minutes le plat est prêt. Ne sur-cuisez pas, car le pomelo va rendre trop de jus. 


Versez dans un plat, ajoutez quelques oignons frits, des cacahuètes et de la coriandre. Servez immédiatement et dégustez à la cuillère ! 





Commentaires

  1. Merci Bernard,car cette recette est effectivement très agréable.
    Toutefois il me semble que leur pomélos sont un peu différents de ceux que nous trouvons chez nous??? Est-ce une idée de ma part??
    Ce que j'aimerais savoir faire, ce sont ces fameux oignons frits séchés . Lorsque j'essaie d'en faire,ils ramollissent au bout d'une demi heure. Enfarinés, ils tiennent mieux,mais ""ce n'est pas çà""; Je me demande s'il ne faut pas utiliser un déshydrateur?? merci par avance si tu connais la façon de procéder. bises

    RépondreSupprimer
  2. Voilà une nouvelle recette de poulet. Ce plat a l'air beaucoup apprétissant que j'adore le tester une fois. Merci pour les astuces. Bonne continuation!
    Je suis fan de votre blog!

    RépondreSupprimer
  3. Ça a l'air délicieux! Merci pour la recette.

    RépondreSupprimer
  4. Le pomélo utilisé dans cette recette est aussi appelé pamplemousse ou pomélo chinois.
    Il est beaucoup moins amer, beaucoup plus doux que le pomélo rose.

    RépondreSupprimer
  5. C'est bien apprétissante la recette, les photos donnent envie!!! Je vais la tester.
    J'aime beaucoup votre blog, c'est un livre où je peux trouver des nouvelles recettes,
    Merci et bonne continuation!

    RépondreSupprimer
  6. En effet délicieux ...
    Mais je n'ai pas trouvé de pâte chili Thaï, pas plus que le pomélos jaune, il doit y avoir une saison ?
    Ai remplacé la pâte chili Thaï par de la purée de piment chili en plus faible quantité, heureusement ... car ... ça réveille !!! ouh !
    Le pomélos rose a bien fait l'affaire, j'adore ces plats pleins de jus.
    Merci Bernard pour ce partage.

    RépondreSupprimer

Pub dans Index Photo


La Cuisine de Bernard 2010- Mentions légales