Abonnez-vous à la newsletter mensuelle !

Index des recettes sucrées

Index des recettes Salées

Taboulé turc



Même si nous sommes au cœur de l'hiver, j'ai parfois envie de fraicheur et de couleur dans mon assiette. J'ai la chance d'avoir à côté de chez moi, une épicerie orientale avec un choix incroyable de produits. La propriétaire des lieux et moi échangeons beaucoup et discutons cuisine. Elle m'a donné sa façon de procéder pour faire le taboulé de sa Turquie natale. Ce qui est étonnant avec cette recette est que le taboulé ne devient délicieux que 24h après sa réalisation. Avant cela, il n'a pas encore tous ses arômes, mais ensuite, quand il est bien frais, c'est un vrai délice. Je remercie encore Sarah chez qui j'envoie d'ailleurs souvent mes élèves d'atelier, car j'y achète maintenant toutes mes épices et fruits secs. D'ailleurs j'y vais de ce pas... Si vous êtes près de la Porte des Lilas, c'est au 171, rue de Paris aux Lilas. 


Recette pour 4 personnes :
  • 500g de boulgour moyen (on en trouve aujourd'hui partout, surtout en boutique bio"
  • 3 cuillerées à soupe de concentré de piment fort (en réalité pas si fort que ça ! )
  • 2 cuillerées à soupe de double concentré de tomate
  • 1 cuillerée à soupe de mélasse de grenade
  • 4 cuillerées à soupe d'huile d'olive
  • 1 petit bouquet de persil plat
  • 1 petit bouquet de menthe
  • 2 petits oignons nouveaux
  • sel
Voici les produits un peu particuliers de la recette. Le boulgour, mais que l'on trouve vraiment facilement.



le concentré de piment fort (je vous rassure , il ne pique pas tant que ça !) et la mélasse de grenade. Vous les trouverez en épicerie orientale ou turque, ou même sur internet. 


Mettez le boulgour dans un grand volume d'eau chaude (du robinet, cela suffit, pas besoin de chauffer l'eau à la casserole).



Il va gonfler assez rapidement. 


Au bout de 30 minutes, il est prêt. Versez-le dans un tamis puis pressez-le dans vos mains pour enlever l'excédent d'eau et placez-le dans un récipient. Ajoutez le concentré de piment. 


Le double concentré de tomate.


La cuillerée à soupe de mélasse de grenade.


Et l'huile d'olive. Mélangez bien.


Lavez et essorez le persil et les feuilles de menthe. Ciselez-les finement.


Hop dans le taboulé !


Pareil pour la menthe.



Pour les oignons nouveaux, enlevez les racines et la partie la plus verte.



Coupez en très fines tranches.


Salez et mélangez soigneusement. Placez au frais au moins 24 heures avant de déguster. Avant cela, le taboulé n'a pas tout à fait le même goût et est moins intéressant. Faites moi confiance, il faut vraiment attendre ! 




Commentaires

  1. Simple et magnifique !

    J'aime quand vous nous proposez l'Orient à portée de main ! Merci Bernard !

    Simon

    RépondreSupprimer
  2. Trop bon le taboulé et il y a tellement de façon de le parfumer. Cela change à chaque fois ;)

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,

    Ça à l'air délicieux!!
    A quand la recette de l'assiette de boulgour avec la viande type kebab ??!
    En hiver, je suis plutôt plats chauds ! Hi hi !

    RépondreSupprimer
  4. on aimerait plus de recettes turques !

    RépondreSupprimer
  5. Miammm; si j'arrive à trouver les ingrédients, je me laisserai bien tenter :)

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour, est-ce qu'on peut remplacer la mélasse de grenade par un jus de grenade ? ou un sirop de grenade fait maison ?

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour,
    ravie de voir une recette turque sur votre blog :) étant spécialiste de ce "plat", je me permets quelque conseils : prévoir un verre de bulgur fin de préférence pour un verre d'eau bouillante. Délayer les concentrés et piments dans l'eau bouillante et y verser le bulgur afin de le faire gonfler. la menthe fraîche n'est généralement pas utilisée. mais quelques feuilles de salade finement émincées, et surtout surtout du citron !!!
    essayez comme ça et vous verrez :)
    ça me donne envie subitement :)

    RépondreSupprimer
  8. Merci Bernard de partager cette recette ; cela s'appelle kisir (les i n'ont pas de point et se pronocent approximativement comme "eu" comme dans "deux" ; donc cela fait "keuseur") ; c'est une salade très rafraîchissante en été et vraiment très simple à faire avec des ingrédients sains et simples : bulgur + citron + concentré de tomate + concentré de piment + la tige verte d'un oignon nouveau + menthe + persil + sel + poivre + une très bonne huile d'olive. Certains y rajoutent des lanières de romaine, des cornichons en touts petits dés, des tomates cerises et même de l'ail ; d'autres remplacent le jus de citron par de la mélasse de grenade (attention, les mélasses qu'on trouve en France ont tendance à être sucré alors que la vraie mélasse de grenade ne l'est pas car c'est juste une forte réduction du jus de grenade sur un feu de bois, la réduction obtenue étant alors sirupeuse, fruité et acide à la fois ; c'est long mais facile à faire).

    RépondreSupprimer
  9. Marie-claude Monfrais28 février 2017 à 12:46

    J'ai gouté ce taboulé tomaté au Liban sous le nom de Taboulé arménien - dans un restaurant arménien. J'en fais régulièrement depuis (ainsi que du taboulé libanais et plein d'autres délicieuses recettes ).
    La mélasse de grenade se trouve facilement en France. C'est un assaisonnement fruité et acidulé qui rehausse le goût merveilleusement. A essayer avec du magret de canard +++

    RépondreSupprimer
  10. J'aime bien manger le bulghur chaud, je vais tenter de le faire cuire en utilisant les memes ingredients.

    RépondreSupprimer
  11. j'ai oublié de préciser qu'il y a deux types de bulgur : le gros (pilavlik)(pour le cuire comme le riz) et le fin (köftelik (utilisé pour faire des köfte ou boulettes et aussi utilisé pour faire cette salade). Donc pour la salade ou taboulé turc ou kisir, on prendra le bulgur fin.

    RépondreSupprimer
  12. ça a l'air tellement bon! ça me rappelle le pilaf de bulgur. Peut on remplacer le concentré de piments par de la Harissa?? Merci

    RépondreSupprimer
  13. Super taboulé, merci pour cette recette avec du citron pour moi aussi

    RépondreSupprimer
  14. Juste une petite information : il faut éviter d'utiliser l'eau chaude du robinet pour cuisiner, surtout en l'absence de cuisson ultérieure. Maintenue chaude dans le chauffe-eau elle est un terrain favorable au développement des bactéries.

    RépondreSupprimer

Pub dans Index Photo


La Cuisine de Bernard 2010- Mentions légales