Abonnez-vous à la newsletter mensuelle !

Index des recettes sucrées

Index des recettes Salées

Osaka



Nous retournons au Japon, cette fois dans la ville d'Osaka. Pourquoi Osaka me direz-vous? Car il y a moins quatre bonnes raisons d'y aller: 
Il y a le théâtre de bunraku dont je rêve de voir au moins une fois  une pièce dans ma vie. 
C'est un excellent point de départ pour visiter plein de villes incroyables qui ne sont pas très loin, comme Nara, Kyoto, Miyajima, Himeji, Hiroshima.
Mais surtout il y a deux spécialtiés culinaires que je tenais à vous faire (re?)découvrir: les "takoyaki" et les "okonomiyaki" qui sont très typiques de la région de Kansaï. Cela tombe bien, nous y sommes!! 

Nous voici donc de nouveau au Japon. Un soleil de plomb est au rendez-vous. Le ciel est limpide mais cela ne m'empêchera en aucun cas d'aller goûter aux spécialités!!



Direction: le marché couvert  de Kuromon Ichiba (comme souvent dans les rues et galeries marchandes d'Osaka). C'est malgré tout à l'origine un vieux marché d'Osaka qui se trouvait géographiquement là depuis longtemps.



On y trouvera plein de choses très obscures pour moi. Pour l'instant, je me suis contenté de goûter aux grands classiques japonais. 



Comme ces délicieuses croquettes frites au poisson, au porc, aux légumes. On dirait des "tempura" mais ce n'est pas le même principe de beignets, car ils sont faits avec de la chapelure "panko".



Pour les amateurs: des poulpes grillés!



Ou bien des poissons grillés et marinés dans une sorte de sauce teriyaki.




C'est l'occasion de flâner et d'admirer tous ces beaux légumes! Le petit potiron à droite doit être délicieux frits en tempura!! 



On trouvera des feuilles de tofu frites farcies au légumes.



Champignons, carottes... À essayer!



Un magasin y vend des "mochi". J'ai déjà commencé à faire des essais, mais je ne suis pas encore assez satisfait du résultat pour vous publier une recette.




Voici à droite les délicieux "edamame" que beaucoup d'entre vous connaissent. Cuits à la vapeur ou à l'eau, salés comme il faut, ils sont dégustés en étant épluchés. 



De beaux radis blancs que l'on pourra gratter pour faire une sauce de trempage pour les tempura.



Et des pêches vendues à l'unité, souvent hors de prix, qui sont vraiment considérées comme des trésors culinaires. On trouve au Japon et en Corée du Sud, des melons qui sont offerts en cadeaux de mariage car ils sont extrêmement onéreux. 



Ici, je veux bien de vos avis éclairés en ce qui concerne les deux premiers bacs!! Des poches d'oeufs??



Tout de suite, si on a un doute, on sait que l'on se trouve au Japon. Totoro veille sur nous, même dans les boulangeries! 




Si on cherche à se sustenter avec un plat de nouilles dans un bouillon, il suffit de chercher une devanture avec un dragon. Il y en a partout en ville!  


Le contraste entre les petites villes de campagne où se trouvent de merveilleux temples et la frénésie de la ville est vraiment amusant et participe au coup de foudre qu'ont les touristes pour ce pays. 



Entrons dans le vif du sujet, la raison pour laquelle je vous publie ma petite escapade gourmande: l'okonomiyaki! 
Littéralement cela veut dire: ce que vous voulez, grillé.
Okonomi: ce que l'on veut, yaki: grillé comme dans takoyaki, teriyaki, tepanyaki.




On y met donc ce que l'on veut, mais il y a de grandes lignes... Principalement: du choux! Mais aussi des oeufs, du porc, crevettes, poulpes... Tout cela est couvert de sauce okonomi et d'un filet de mayonnaise... Et c'est vraiment trèèèèèès bon! Je vous donnerai ma recette dès le mois prochain!


On continue la balade dans le quartier de Dotombori. 



C'est principalement là que vous trouverez des vendeurs de Takoyaki! Alors de quoi s'agit-il cette fois? 




C'est en fait une sorte de pâte (la même qui sert de base à l'okonomiyaki) que l'on verse sur une plaque avec des demi-sphères. On garnit de poulpes et de légumes puis on tourne à la baguette jusqu'à obtenir une boulette. 



Et on a des takoyaki! Les enfants japonais adorent ça!



On trouvera à Dotombori plein de restaurants qui proposent des okonomiyaki mais aussi des fruits de mer et surtout du crabe grillé!




Une petite merveille! Je peux vous dire que cela sent vraiment très bon! 



Si on encore le courage de marcher sous la chaleur accablante, alors on y va!



Une petite boutique qui vend des pastéis de nata! Et oui, même au Japon on les trouve! Pour ceux qui se demande quand ils auront enfin ma recette, la réponse est ICI...!


Je trouve cette rue vraiment amusante avec toutes ces devantures qui accrochent l'oeil! 


Et partout ils rivalisent pour venir vous faire goûter et acheter leurs takoyaki!


Et à en croire cette file d'attente, ceux-ci doivent être très bons! 



Pas de doute, nous sommes bien au Japon! En l'occurrence à Namba, le quartier de la gare. 



Si vous allez faire un tour vers le château d'Osaka, je vous conseille d'éviter de crier comme je l'ai fait. En effet je me suis fait attaquer par une énorme cigale japonaise. Bien sûr, au lieu d'étouffer mon cri, j'ai hurlé bien fort. Tout le monde s'est précipité pour me venir en aide croyant que j'allais mourir. Non, c'était simplement une cigale... Soupir...



Quoiqu'il en soit, même si ce château est en partie une réplique qui date de 1928, il ne manque pas de charme. 


Le soir venu, on pourra trouver des petits restaurants délicieux ou alors décider de manger de nouveau des okonomiyaki dans la rue! Ici avec de l'oeuf et cuit comme une crêpe. 



On en trouve partout des versions différentes! On a envie de tout essayer! 


Mais cela restera pour une prochaine visite! Surtout que j'ai bien l'intention de retourner à Nara et Kyoto et de partager avec vous de nouvelles découvertes culinaires! 



Commentaires

  1. Ça a l'air tout simple et bon ce qu'ils proposent à manger.

    220 jours avant le grand jour de la révélation ... Ça fait long!

    RépondreSupprimer
  2. hahaha j'ai bien rigolé pour la cigale japonaise, en fait c'est un porte bonheur chez eux, tu sait?
    j'ai bien aimé ton voyage culinaire, vivement un autre, t'a pas acheté les couteau chers dont tu nous a parlé dans le premier voyage culinaire?

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir.

    Les poches d'oeufs sont des oeufs de poulpe. Il est écris: tako no ko, littéralement "enfants de poulpe" (tako comme vous le savez).
    Merci pour le reportage sympathique.

    Aurélien

    RépondreSupprimer
  4. Viviane Maire Muhulet30 août 2012 à 18:48

    On dirait presque l'un des chapitres du manga "le gourmet solitaire".

    RépondreSupprimer
  5. Cécile Stoltz Humbert30 août 2012 à 18:49

    bravo pour le décompte... t'as plus qu'à t'y résoudre lol

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour ce très joli reportage culinaire. Je pense qu'un voyage à Osaka pourrait grandement me réconcilier avec la cuisine japonaise que j'associe trop souvent aux sushis et nori que je déteste! Ici cette abondance de friture, de nouilles et autres spécialités alléchantes m'a bien plus ^^

    RépondreSupprimer
  7. Pour la photo du marché, les deux premiers bacs contiennent des oeufs de pieuvre. A part ça, tout le reste m'a donné faim!

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Bernard, Merci beaucoup pour ces photos qui me rappellent de très bons souvenirs. Avez-vous goûté au "melon pan"? une brioche japonaise simple et très savoureuse que l'on trouve dans beaucoup de petites boutiques?
    véronique

    RépondreSupprimer

Pub dans Index Photo


La Cuisine de Bernard 2010- Mentions légales