Abonnez-vous à la newsletter mensuelle !

Index des recettes sucrées

Index des recettes Salées

Rio de Janeiro



Je vous avais déjà emmené avec moi dans deux voyages culinaires au Brésil: São Paulo et le Minas Gerais. Après le Maroc, je profite de l'actualité pour vous emmener à Rio De Janeiro, à l'occasion du Rio +20 afin de découvrir quelques nouveaux petits plats. Nous irons au sommet du Corcovado et du "Pão de Açucar", nous baladerons dans les rues de Santa Teresa, ferons quelques emplettes à la "feira Nordestina" de São Cristovão. Nous goûterons à quelques merveilles, comme les "tapiocas", le "aipim frito" et surtout, nous irons faire une pause à la Confeitaria Colombo pour prendre un goûter avec quelques coxinhas!

Tout le monde a en tête des images de Rio: la samba, le foot, le Christ Rédempteur... Évidemment il y a toujours des sites à visiter, mais on peut échapper aux stéréotypes et pour moi Rio résonne plutôt comme une ville installée dans un relief hallucinant. Je ne reste jamais à la plage très longtemps et je profite plutôt pour crapahuter dans les recoins qu'offre Rio. Et même si elle n'est pas la capitale gastronomique du Brésil, il y a toujours plein de bonnes choses à manger.
On commence avec l'une des choses que j'adore ici. Le "aipim frito" ou "mandioca frita", suivant la ville où l'on se trouve. En l'occurrence, à Rio, c'est aipim frito et vous l'aurez compris, c'est du manioc frit...! Une merveille de simplicité. C'est comme des frites, mais en plus croustillant et plus gros! J'ai bien l'intention de faire un jour à reportage sur le manioc, car c'est une plante qui me fascine et qui offre mille utilisations. Ce manioc frit est délicieux à l'apéritif avec une bonne caïpirinha ou une viande... 



Les restaurants de viande sont partout, mais il faut bien choisir. Ici, c'est l'un de mes petits restaurants favoris de Rio: le "Garota de Ipanema". Antonio Carlos Jobim a composé la fameuse chanson dans ce lieu, qui a par la suite pris le nom de sa composition. 
La chanson chantée par Jobim (pour le son, car l'image n'est pas top!) 




Pour aller dans la légèreté, on peut aussi manger une farofa (aïe aïe!! J'adore ça!!!).



On commence notre balade et on en profitera pour acheter des goyaves bien mûres!




Partout en ville, il y a des vendeurs de noix de coco. On peut soit la consommer avec une paille dedans ou alors acheter l'eau de coco en bouteille.



Dans un magasin, j'ai trouvé cette drôle de boite de beurre. Celui-ci est vendu dans une boite de conserve. Ce n'est pas le cas de tous les beurres, car il y en a du frais aussi. Que l'on se rassure! 



On peut trouver une spécialité bahianaise, l'acarajé. J'en parlerai plus longuement à l'occasion d'un probable futur voyage cuinaire dans l'état de Bahia. Il s'agit en gros, d'un beignet frit dans de l'huile de palme. La pâte est à base de haricots.



C'est un beignet assez complexe et j'aurai plaisir à vous le décrire. Il y a des crevettes ou des langoustines et une sauce. La recette est longue à préparer mais le résultat en vaut la chandelle! 



Dans la foire Hippie d'Ipanema, il y a quelques stands de gâteaux plus appétissants les uns que les autres...



Ces petits gâteaux grillés sont faits à base de manioc et de noix de coco.



Un extérieur très croustillant et un intérieur chaud et tendre. Très légèrement sucré, j'ai vraiment adoré!




On trouvera un gâteau étonnant à la noix de coco. Tout blanc mais par contre très sucré.




Petite vue du sommet du Pain de Sucre sur la page de Vermelha et celle de Copacabana.




Une photo complètement floue mais qui me plait finalement: l'intérieur de la cathédrale Saint Sébastien de Rio.  L'extérieur est assez étonnant, on dirait un flamby démoulé. 




Il y a une foire à Rio qui présente des produits typiques du Nord-Est. La "Feria de São Cristovão".




Beaucoup de bruit pour une ambiance un peu survoltée, mais c'est l'occasion de découvrir quelques spécialités de cette région. 


Il y a beaucoup de boutiques qui vendent de l'artisanat, mais ce qui nous intéresse est bien présent également: des produits alimentaires!


Il y a plein de bonnes choses à tester. Des sucreries, des pâtes de goyave, des gâteaux à la noix de coco...



C'est un bonheur de fouiller là-dedans!



Il y a des gâteaux à la banane emballés dans la feuille de bananier. 


On trouve partout au Brésil des noix de cajou à tomber.


Mais aussi des noix du Brésil (castanha do para). Il y a des "balas caramelizadas": une sorte de bonbon-gâteau à la noix de coco, jaunes d'oeufs, sucre et lait concentré. 



Je n'ai pas encore posté des recettes avec de l'igname... Je me rattraperai un jour. 


Typique du "Nordeste": la "literatura de cordel", littéralement "littérature sur corde" car toujours vendue sur un fil avec des pinces à linge... Ce sont des romans de maximum une dizaine de pages. 



Une recette que je vais m'empresser de vous donner est la "tapioca". Ce n'est pas LE tapioca, mais bien LA. Comme je l'ai dit, je trouve le manioc fabuleux. Avec la fécule de manioc, on peut faire une foule de choses. Ici la tapioca est une crêpe faite avec la fécule mouillée et tamisée. On met le tout dans une poêle puis on cuit! On ajoute au choix; noix de coco, fromage, lait concentré sucré suivant l'envie sucrée ou salée.



On retourne pour juste chauffer quelques secondes par en dessous. 




On plie en deux et on dévore. La consistance est un peu élastique. C'est chaud et bon! Et même pas gras! 




Pour une petite pause dans la journée, on peut s'acheter une chose typique faite encore une fois avec du manioc: des biscoitos de polvilho. Ça croque et ça croustille.




Après toutes ces courses, il faut dormir pour profiter ensuite d'un petit déjeuner... Surtout quand il y a du soleil et des gaufres... Je connais les gaufres de cet hôtel depuis plus de 8 ans et c'est toujours un plaisir coupable que de croquer dedans! J'ai demandé la recette et elle sera en ligne très vite! 




Une assiette de fruits pour bien commencer la journée! Des kakis bien mûrs, des mangues, de la papaye, des caramboles et de l'attier (pomme-cannelle).




Si vous ne connaissez pas encore ce merveilleux fruits, alors précipitez-vous pour le goûter. Bien mûr (comme tous les fruits), c'est un régal. 




On ouvre sa peau écaillée et à l'intérieur il y a une chair blanche et sucrée. Il y a plein de gros pépins, mais il n'y aucune réelle difficulté à le déguster. 




Dans le quartier de Santa Teresa, il y a trois choses à ne pas manquer: le bondinho, le musée "Chacara do céu" et les escaliers colorés! 



Les "bolinhos de aipim com carne" sont des petites boulettes de manioc (encore et toujours!) frites et garnies de viandes séchées. 




Direction le Corcovado avec son Christ Rédempteur imaginé par le français Paul Landowski. La maquette originale se trouve d'ailleurs à ... Boulogne! Il faudra se rendre dans le très intéressant musée des années trente pour la voir de près! 



La vue est juste à couper le souffle! On voit ici le merveilleux "Pão de Açucar"!


Il y a des petits singes, les "micos" à Rio qui n'hésiteront pas à vous piquer vos affaires! Il faut rester sur ses gardes. 


Eux aussi apprécient les fruits, mais ceux sur la photo le sont par les perroquets!


Un must d'Amérique du Sud: la Confeitaria Colombo!


Fondée en 1894 dans le vieux centre de Rio, ce salon de thé-restaurant est impressionnant grâce à ses miroirs importés d'Europe par bateau! 


On y trouve des tas de choses à grignoter. Dans ce cas il faut aller dans la salle du bas, la plus agréable. Celle du haut est réservée pour le déjeuner. 


Il suffit d'aller voir les vitrines pour s'aider si les noms ne nous disent rien.


Le sucré d'un côté et le salé de l'autre. 





Pour moi ce sera très light! Ahah!! Des coxinhas, des empadas (et non empanadas!) et un bolo de aipim.



C'est tellement agréable de rester là à papoter, manger, boire une bière glacée ou un thé brûlant et de se perdre dans les jeux de miroirs.




L'un de mes quartiers favoris de Rio est Urca, au pied du Pain de Sucre, pas loin de la plage de Botafogo.



On peut se balader le long de la mer et se pauser pour prendre un jus d'oranges bien frais!




C'est vraiment impressionnant de voir la roche tombant à pic sur les maisons 



Un petit délice à essayer à Rio: l'açaï. Les cariocas le consomment avant de faire le footing sur la plage.  Pour moi, pas besoin de cette excuse! Je le déguste en "smoothie" au yaourt glacé.  
L'açaï est une baie qui vient d'Amazonie et qui ressemble à une myrtille au goût de chocolat et de terre. Cela peut sembler étonnant mais c'est délicieux! Je suis fan au premier contact!



Dans les rues, on voit bien que l'on se trouve dans une zone chaude pour voir par endroit, des camions chargés de cannes à sucre pour faire du jus! 




Avant de partir sous de nouveaux cieux, un dernier petit tour sur la plage de Copacabana...




Pour siroter au coucher du soleil, une noix de coco bien fraîche. 



Vous l'aurez compris, le Brésil est un pays merveilleux pour la cuisine et j'espère bien y retourner très vite pour vous proposer des reportages étonnants et inattendus...

Les autres voyages culinaires au Brésil:





Les recettes liées à ce voyage:
















Commentaires

  1. Merci pour ces magnifiques photos qui nous font voyager!

    RépondreSupprimer
  2. Quelle bonne idée cette chanson qui nous transporte tout de suite au Brésil ! Souvenirs, souvenirs....Isabelle.

    RépondreSupprimer
  3. Nelly Genisson-Champion14 juin 2012 à 11:21

    Un voyage virtuel passionnant et allèchant .., Super !

    RépondreSupprimer
  4. Marine Abgrall14 juin 2012 à 11:22

    ‎"Viver e nao ter a vergonha de ser feliz, cantar e cantar e cantar a beleza de ser um eterno aprendiz"... :D

    RépondreSupprimer
  5. Marie De La Selle14 juin 2012 à 22:35

    Encore un beau voyage. Merci de nous le faire partager.

    RépondreSupprimer
  6. Marcello-Pierre BrésilienSuisse Maillard14 juin 2012 à 22:36

    bravo :)

    RépondreSupprimer
  7. Thierry Boutteville14 juin 2012 à 22:36

    Merci d'avance Mr Bernard de partager les recettes de Rio ... j'ai hate de lire et voir tout cela ......

    RépondreSupprimer
  8. Oh ben dommage, pendant ton sejour a Rio , j'aurai bien pris un petit cours avec toi !

    RépondreSupprimer
  9. Super voyage,penses faire un voyage culinaire dans mon pays?Le Vietnam

    RépondreSupprimer
  10. Dis-moi, tu dois partir avec une valise et revenir avec 3 non ?Avec toutes ces tentatiopns...Je suis toujours emballée par tes voyages culinaires qui me vont rêver...t'aurais pas dans l'idée de proposer ce concept et d'emmener quelques passionnés avec toi ?
    Merci pour le partage de tous ces lieux magiques.

    RépondreSupprimer
  11. Merci Bernard pour cette visite de rio, nous allons bientôt partir avec mon mari cela me permet de voir ce qu'il nous attends... Même si je connais un peu ;0) J'ai connu ton blog lors d'une escale à tana ou l'on m'a dit que ton site était super et je confirme! Merci pour ton expérience à travers tes voyages !

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour,

    c'est magnifique. Chez nous à l'île de la Réunion on appel l'attier de zattes, et les fruits mangés par les oiseaux le vacoa et celà se mange en gratin, en beignet, en cari avec le la viande en achard... les feuilles sont utilisés pour faire des paniers, des vannes, des sacs, des décorations...

    RépondreSupprimer
  13. Bravo! Content de lire ce reportage et de savoir qui vous avez bien profité de notre ville.
    Je suis Guide de Tourisme à Rio, et à chaque tour je constate la joie des touristes qui viennent de la France pour visiter Rio.
    Bref, ce reportage est le portrait fidel de tout ce qu'on a ici.
    Merci!

    RépondreSupprimer
  14. En tant que citoyen brésilien, je suis heureux, pour vous aimé bien une des notres très importantes villes. J'espère que vous reviendrez à bintôt, mais je ne comprends pas votre commentaire sur le beurre; pourquoi "drôle"?? Je ne trouve rien comique sur ce sujet..(??) Ce produit a une histoire, à la meme façon que son qualité , son ètiquette. Il y a une histoire de la société qui le produit. J`estimerai que vous les connaissiez. Au-revoir....

    RépondreSupprimer

Pub dans Index Photo


La Cuisine de Bernard 2010- Mentions légales