Abonnez-vous à la newsletter mensuelle !

Index des recettes sucrées

Index des recettes Salées

Bangalore



C'est un coin du monde que je ne connais pas bien et vous étiez très nombreux à me demander des recettes indiennes. Je me suis dit qu'il était temps d'y faire un petit tour et de faire un reportage sur les marchés de Bangalore.  Je vous emmène cette fois en Inde, dans la chaleur des marchés de fruits et légumes. Vous verrez beaucoup de photos d'indiens qui vendent leurs produits, car ils voulaient tous être pris en photos pour voir le résultat sur le petit écran! Après ce voyage culinaire, je commencerai à aborder un peu la cuisine indienne avec quelques recettes...

Me voici donc cette fois en Inde! J'ai habité quelques mois au Caire et étrangement, j'ai ressenti les mêmes sensations dans Bangalore. Une ville assez sale, polluée et bondée de monde, mais une ville agréable et un magnétisme qui nous donne envie de rester un peu plus pour en découvrir davantage. 




Dans la rue, dans mon "rickshaw",  je repère un petit marché de mangues. Comme nous sommes au mois de mai (2012), c'est pile la saison des mangues! 


Il y a toutes sortes de mangues. Les meilleures? Les toutes petites...




Je ne passe pas inaperçu avec mon appareil photo autour du cou à poser plein de questions sur la cuisine indienne. Les marchands me demandent alors de poser les uns après les autres pour la postérité!



Pas de doute, nous sommes bien en Inde! 



J'arrive à l'un des deux principaux marchés de la ville: le City Market ou Krisnara Jendra Market! 



Avant l'entrée, on peut trouver des tas d'herbes aromatiques. Une odeur intense de coriandre m'envahit les narines!



On trouve bien sûr quelques ingrédients obligatoires pour la cuisine indienne (comme dans beaucoup de pays du monde): l'ail et le gingembre! 



L'avantage de ce genre d'endroits: tous les produits sont ultra-frais et proviennent en général de la région!



Je passe enfin sous le porche du marché pour rentrer dans le vif du sujet! 


On trouve beaucoup d'échoppes vendant des feuilles de betel. On remarquera l'incroyable travail que demande le rangement méticuleux de celles-ci! Il faut beaucoup de patience pour ranger ces milliers de feuilles, ce qui les préservera bien mieux! 



On trouve ces magnifiques cônes de couleurs, véritables montagnes, qui servent visiblement à dessiner des symboles sacrés.



À chaque recoin, l'oeil se régale.





Dans les couloirs du marché, les gens m'abordent pour avoir leur portrait.



Au centre du marché se trouve un espace dédié aux fleurs que l'on offrira aux icônes sacrées.



Il est vraiment incroyable de voir toutes ces guirlandes colorées et parfumées dans l'enceinte de ce grand marché.






On trouve plein de femmes regroupées entre amies pour travailler et enfiler les milliers de fleurs nécessaires à la confection de ces jolies guirlandes. Ici on trouve quelques collier de jasmin que certaines femmes se mettent parfois dans les cheveux pour embellir leur coiffure. 



Des tas d'herbes sont en vente. On trouve véritablement de tout! 




À l'étage du city market, on trouve tous les ustensiles pour la cuisine indienne. 


Oui, la cuisine indienne se fait souvent également dans des woks! 


Une fois dehors, on peut faire le tour du marché. On découvre alors plein de belles choses. Comme ces petits citrons.


Ou tous ces fruits colorés joliment disposés. 



Ou encore ces jolies grenades juteuses.




J'avoue avoir craqué et avoir acheté plein de bananes pour les dévorer durant ma visite! Le petit déjeuner était loin! 




Tout aux alentours du marché, on trouve des ruelles pleines de boutiques, comme ce marchand d'épices et de piments. 



Tout le monde veut sa photo et dès que je commence à mitrailler avec mon appareil, on remet ses cheveux en place et on me donne les plus jolis sourires. 






Enfin un marchand qui ne vend que des épices. Comme la communication m'est difficile, je me fie à mon nez pour les détecter. 




En sortant du marché, une dernière photo de ce jeune vendeur qui voulait son portrait, avec son grand frère qui vient l'embêter à ses côtés! Les piments utilisés ici ne sont pas si forts que cela et rentrent dans la composition de multiples plats indiens.




On part du marché pour faire un petit tour dans un...supermarché! 



Car c'est aussi par là que nous comprenons bien mieux la culture culinaire d'un pays (et accessoirement trouver ma drogue: un coca light glacé!!). 
Direction les épices. C'est un véritable paradis, car en plus il y a les explications en anglais.


On trouve l'ase fétide ou "asafoetida", cette épice qui était utilisée au moyen âge en Europe mais qui est restée très employée en Inde. C'est un peu surprenant car c'est d'abord une effluve d'oeuf pourri qui arrive en premier (d'où le nom). Mais en même temps et étonnamment  elle donne envie de l'utiliser dans la cuisine. Je m'en suis bien sûr procuré un petit pot. Pour le goût, c'est celui que l'on trouve dans les popadums "natures" que les fans de cuisine indienne connaissent bien.


Je n'ai pas acheté une tonne d'épices, juste un peu et de quoi faire des plats qui seront reproductibles à la maison par tout le monde. De plus, je me suis aperçu que l'on achète souvent trop et que cela finit dans un placard puis à la poubelle quelques années plus tard. 


Pour les fruits secs, sur le bas de la photo, les prix défient bien évidemment toute concurrence.


Après tout cela, un petit bol d'air nous fera du bien! C'est l'occasion d'aller au jardin botanique.



Les flamboyants sont toujours autant magnifiques!



L'air est chaud, certes, mais à l'abri du soleil, à l'ombre des arbres, il devient agréable.





En plein milieu du jardin, on trouvera cette verrière qui abrite annuellement un festival de fleurs.






Il est temps de partir au marché de Russel. Pour s'y rendre, on peut faire un petit détour par le siège législatif de l'état de Karnataka: le Vidhana Sudha. 



Pendant mon séjour à Bangalore, j'en ai profité pour prendre des cours particuliers avec Manju! C'était une bonne occasion d'approcher la cuisine indienne et de comprendre quelques grands principes de cuisson. Vous reverrez Manju dans quelques recettes qu'elle a gentiment accepté que je publie sur mon blog!


On repart pour le marché! Sur le chemin il y a toujours quelques temples hindous à visiter...


Nous voilà à Russel Market, l'autre important  marché de la ville.



Comme à City market, on trouve principalement des fruits et légumes.


Il y a toujours de nouveaux produits à découvrir. Ici, cela me semble être de petites racines de lotus... 



Il ne faut pas hésiter à se balader au milieu des allées de ce petit marché (bien plus petit que le city market).



Le quartier du marché est pour moi la principale attraction.



Certes ce n'est pas toujours l'endroit le plus propre, mais visiblement cette vache trouve son bonheur! 



On trouve également quelques douceurs...



Une petite soif? Pour quelques roupies, on peut se réhydrater avec un jus de canne à sucre. 



Une petite faim? Il y aura toujours de quoi manger.



Comme ces samoussas géants!



On trouve bien évidemment encore et toujours des mangues. 




La prochaine fois que j'irai en Inde, je m'intéresserai de plus près aux desserts. 




Car il ne faut pas oublier que c'ets ici que sont nés les "zlabias" que l'on trouve en Tunisie (sur la photo, ce sont les pâtisseries oranges).




Comme dans beaucoup de pays, on trouve du maïs cuit...




Il faudra bien sûr revenir pour prendre encore plus le temps de découvrir ce gigantesque pays à la culture culinaire fascinante! Mais nous avons tout le temps du monde devant nous!

Commentaires

  1. quel magnifique reportage, comme toujours, ton sit que du BONHEUR vraiment que du BONHEUR MERCI....

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ce reportage haut en couleurs ! Vous m'avez donné faim ;)

    RépondreSupprimer
  3. Ces couleurs sont magnifiques.
    En parlant de voyages culinaires, je vous conseille vivement d'essayer les circuits culinaires ! J'en ai fait un l'année derniere a Parme, c'était fabuleux!
    Bien sur on a eu le droit au meilleur parmesan et jambon qu'on puisse trouver. J'ai appris tellement de choses, c'était vraiment super intéréssant !

    RépondreSupprimer
  4. Un grand bravo, pour le partage et ces recettes magnifiquement présentées...
    Un site superbe
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir Bernard,
    Je vous félicite pour le fabuleux travail que vous avez réalisé et vous remercie pour le partage. Comme toujours un travail de maître, bravo.
    Cordialement vôtre.

    RépondreSupprimer
  6. Magnifique reportage,les photos sont sublimes.merci pour tout ce partage.

    RépondreSupprimer
  7. encore un superbe reportage, j'ai hâte de découvrir tes recettes.
    Le marché me rappelle ceux de l'Ile maurice !!!! pleins de couleurs, de superbes fruits et légumes !!! D'ailleurs si vous n'y êtes pas déjà allé, courrez-y !!!

    RépondreSupprimer
  8. ce reportage sur Bengalore c'est une "tuerie" !!!

    RépondreSupprimer
  9. Frederique Renaud19 mai 2012 à 19:49

    Que ces couleurs sont magnifiques......

    RépondreSupprimer
  10. ça c'est de vrais samossas avec la pate qui fait des petites pustules quand on les fait frire , rien à voir avec les samossas faits par des pates à nems. Je sais les faire Bernard si jamais tu passe a Grenoble fait moi signe !!!

    RépondreSupprimer
  11. Merci pour le voyage extraordinaire...

    RépondreSupprimer
  12. Pour passer régulièrement des longues vacances en Inde, je peux dire que le pays est fascinant et la nourriture exquise. Comme en France, il existe plusieurs types de cuisine en fonction des régions. J'adore celle du nord qui utilise beaucoup de fruits secs et celle du Kerala qui fait la part belle aux poissons et à la noix de coco.
    Concernant les épices, la seule que l'on peut conserver plusieurs années c'est la graine de moutarde. quand aux autres, il est bon de les faire chauffer dans un peu de ghee avant de les utiliser pour faire ressortir leur goût. A découvrir la cannelle épicée qui est tout simplement l'écorce extérieure du cannelier (celle à l’intérieur est utilisée pour les desserts.
    Je conseille le livre "Complete indian cooking"édition OM book international. Ecrit par Mridula Baljekar et d'autres, pour ceux qui veulent faire de la cuisine indienne assez facilement (en anglais)

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour,

    Si un jour tu reviens a Bangalore je serais ravie de t avoir pour boire un cafe.
    J habite a bangalore depuis 2 ans maintenant.
    Merci pour ton site

    RépondreSupprimer

Pub dans Index Photo


La Cuisine de Bernard 2010- Mentions légales