Abonnez-vous à la newsletter mensuelle !

Index des recettes sucrées

Index des recettes Salées

Casablanca et Rabat



Il y a parfois des moments où l'on se dit que la vie est bien faite. Depuis des années, bien avant de commencer le blog, j'avais le rêve de revenir au Maroc, pour cette fois me poser et apprendre les délices qu'offre ce beau pays. Je suis en effet un admirateur absolu de la pastilla, de tous ces plats sucrés-salés, des petites cornes de gazelles, des couscous et nombreux tajines, les briouats etc... Mais par dessus tout, je rêvais de venir sous certaines conditions: apprendre avec une grand-mère experte qui accepterait de partager avec moi, avec nous ici, tous ses secrets de cuisine. J'ai longtemps cherché à rendre réelle cette idée que j'avais en tête, sans succès. Jusqu'au jour où lors de l'un de mes ateliers de cuisine, j'eus comme élève Touria qui me fit cette proposition: venir au Maroc à Casablanca et Rabat pour apprendre avec sa tante, la cuisine qu'elle a élevé au rang d'art. La réputation de la tante en question, Lalla Fatima n'est plus à faire autour d'elle et maintenant bientôt hors des frontières marocaines. Avec sa fille, Lalla Myriam, nous nous sommes donc mis au travail pour vous livrer plein de recettes que je vous publierai ici. Je tiens encore à les remercier toutes les trois pour leur générosité sans limite et pour m'avoir accueilli comme si j'étais un membre de leur grande famille. 
Sans plus attendre, je vous emmène donc avec moi dans ces deux belles villes riches en surprises culinaires. Nous irons faire les marchés de Casablanca, nous verrons la réalisation des feuilles de brick, nous nous baladerons dans les souks et dans la médina de Rabat avant de se poser pour prendre un thé dans le fabuleux café Maure de la Kasbah des Oudayas... Un voyage, qui pour moi, restera un moment privilégié et rempli de moments inoubliables.

Premier arrêt: Casablanca!
Avant de nous atteler à arpenter les marchés, il est judicieux de se donner des forces avec un petit déjeuner plein de vitamines: jus d'oranges pressées et thé à la menthe pour tout le monde! 



Et dès le matin, on attaque avec un petit tajine de khlié à l'oeuf. On plonge le pain dans le jaune qui se mêle délicatement à la viande séchée... Attention les doigts, car le plat est brûlant! 



Premier petit marché avec mes deux amies Lalla Myriam et Touria. Cela ne parait pas forcément très exotique, mais ces fraises sont tellement savoureuses, qu'elles m'on fait oublier un instant mes chères gariguettes de Plougastel! 


Tout le marché est garni de beaux fruits frais. Salade en veux-tu en voilà!




Les petites courgettes sont fabuleuses... J'en ai mangé partout: dans les couscous, dans les tajines... 



Comme me disait Lalla Myriam, on dirait parfois un tableau.




Toutes ces couleurs... Si seulement à Paris on pouvait trouver des fruits et légmes de cette qualité avec un prix abordable...!! 



Nul doute que la cuisine marocaine a su tirer partie de tous les bénéfices de la nature.



Voici un petit artichaut plutôt original. Il faut faire attention car ils piquent les doigts! 




Heureusement on peut les acheter déjà préparés. Le "foin" qui se trouve à l'intérieur sert d'ailleurs à cailler le lait. 



Tout de suite on a envie de se mettre à manger des navets en voyant ceux-ci...



La menthe.... Ah la menthe! On pourrait en écrire des romans sur elle (ou plutôt elles). Car ici, on fait le thé à la menthe avec plusieurs sortes de menthe. Et le résultat est époustouflant. 



Il y a d'ailleurs une menthe très fine avec des feuilles lisses qui donne vraiment un goût mentholé au thé.  Le top: un thé aux trois menthes. Le top du top: deux thés aux trois menthes, l'un sucré et l'autre non. On peut de cette façon réduire la quantité de sucre de son thé en versant plus de l'un ou de l'autre...



On peut acheter les poulets directement sur place.



Je vous passerai les détails mais en tout cas ils sont plus frais qu'au supermarché.



De magnifiques oignons... On en trouve dans plein de plats. Depuis que j'ai découvert la tfaya, je ne rêve plus que de ça... Des oignons caramélisés et épicés avec des raisins secs... Merveilleux avec un couscous ou un foie gras.


On croise forcément ce genre de petits stands joliment décorés. 



Plein d'épices colorées et des olives merveilleuses.



On voit ici d'ailleurs des citrons confits au sel qui nous serviront à la confection de nombreux plats! 



Oui je sais... Je ne me lasse pas des oignons...



J'ai trouvé la couleur des ces pamplemousses, d'une douceur incroyable...



On change de marché pour poursuivre nos achats pour aller à celui de Maârif.



C'est un marché bien présenté où l'on trouve de beaux légumes.



Il faudrait d'ailleurs que je poste un jour des recettes qui utilisent les gombos (ou okra ou quiabo). C'est le légume vert sur la photo. Il a une consistance assez spéciale mais je le trouve délicieux. 



Les marchands sont en général fiers de présenter leurs produits et leur étalage de fruits secs.




On trouve aussi la gomme arabique en cristaux. J'ai été étonné du prix assez élevé: 250€ le kilo!! Mais quelques grammes suffisent à la réalisation de nombreuses cornes de gazelles...! 




Le pire dans ce genre de petits marchés et qu'avec mon appareil photo, tout le monde me faisait goûter leurs produits... Dattes, noix olives... Quelle dure vie!



La fameuse harissa qui nous brûle tant les lèvres... 





On continue sur le marché...



On va également trouver un produit typiquement marocain: l'huile d'argan. Je pense déjà d'ailleurs à une recette qui utilisera cette huile.



De nouveau des citrons confits.




Des pots de pistils de safran. Quelle odeur! 



Petit clin d'oeil de mes chères amies: Lalla Myriam à droite et Touria à gauche!



La fameuse pierre d'alun (ou alum) que j'utilise dans la recette des zlabias.




Il est temps pour nous d'aller chercher des feuilles de brick toutes fraîches. Il y a dans la recette des feuilles de brick, que de la farine, de l'eau et du sel. En gros il faut 10 kilos de farine pour 6 litres d'eau. On mélange et c'est tout! 



Sur des plaques très chaudes, notre expert prend une grosse poignée de pâte et tape partout rapidement. De cette façon, seule une fine couche reste collée sur la plaque.


 

Puis avec un petit couteau de bois, il détache délicatement cette feuille fine comme du papier.




En général il faut être deux pour aller plus vite: l'un applique la couche, l'autre la retire. Les feuilles de brick ne cuisent que d'un seul côté. 




Il faut un peu de temps pour avoir nos deux kilos de feuilles: l'un pour les pastillas, les autres pour des petites douceurs. 




Voici le quartier général de Lalla Myriam, comme moi et G.Detou! 



Des dunes d'amandes, de cacahuètes, de pois chiches, de dattes, de lentilles...



On aimerait être lilliputien pour se balader dans ces déserts de fruits secs.





Les amandes ne coûtent pas cher et je m'approvisionne directement pour refaire tout à la maison! On y trouve également des épices.




En face: une vendeuse de gourmandises. Et parmi celles-ci: les crêpes mille trous (ou baghrirs)...! Patience car la recette arrive! Cela prend 5 minutes à faire et c'est tellement bon avec du miel et du beurre.



Pour les amateurs de thé à la menthe (comme moi!) il y a du choix au Maroc.



Pour le dîner, un petit exemple des repas de Lalla Myriam. Et ceci n'est que l'entrée... Je me souviendrai longtemps de tous ces merveilleux dîners et je sais que plein d'autres arriveront. Cette soupière contient de la "harira", une soupe onctueuse aux tomates, pois-chiches, herbes et viande. On la mange directement avec des gâteaux au miel. 



Une autre recette que nous verrons très vite ici: la pastilla au poulet. Un véritable graal pour moi. Je vous expliquerai tout cela en détails très vite! 



Il me fallait absolument un grand plat en noyer pour pouvoir servir mon couscous ou encore préparer à la main des pâtes pour des gâteaux. Direction l'ancienne médina de Casablanca.



Il faut en profiter pour passer devant la grande Mosquée. 






Nous voici dans le souk. Un marché de bric et de broc où l'on peut tout de même trouver de bonnes affaires.



C'est d'ailleurs là que j'ai fini par trouver mon plat en noyer. 



Mais si il y a bien un lieu où se rendre, c'est la pâtisserie "Chez Bennis". Lalla Myriam voulait m'emmener dans cette pâtisserie sans se rappeler où elle se trouvait. C'est grâce à la délicieuse odeur que nous avons trouvé. Nos narines ne nous ont pas floué: une odeur de cannelle, de sucre, de fleur d'oranger, de pâte cuite... C'était en fait l'heure de la sortie du four de plein de merveilles.  




Comme me l'a souligné Touria, j'aurais pris rendez-vous, que je n'aurais sans doute pas vu autant de choses. Des tas de pastillas sortaient du four. Si il y a un os sur l'une d'entre elles, c'est juste pour marquer la nature de la farce... Ici ce sont des pastillas au poulet.



Dans la pâtisserie on trouve plein pâtisseries des mille et une nuits. 



C'est dommage que l'on ne puisse pas capter des odeurs pour les transmettre par internet, non?



Maintenant, grâce à Lalla Fatima et Lalla Myriam, nous avons une recette parfaite de cornes de gazelle! Plus besoin de baver devant son écran!



Après tout cela, on peut continuer la balade dans la vieille médina.





Ou bien s'arrêter quelques instants à l'ombre des arbres à l'netrée de la médina pour siroter un thé ou un jus d'orange bien frais. 



Cette fois, on quitte Casablanca pour se rendre à Rabat. Il faut absolument passer voir la Tour Hassan du XIIème siècle. 


Si vous avez un jour la chance d'aller à Rabat, il faut essayer de dormir dans un Riad au coeur de la médina. C'est ce que j'ai fait et le dépaysement est à chaque fois au rendez-vous.


C'est un labyrinthe de petites ruelles, toutes plus jolies les unes que les autres. Et surtout: pas de voiture! Un calme absolu. Les oiseaux chantent et les gens parlent et rient.


Pour plus d'animation, il y a le marché en plein milieu. C'est un vrai marché populaire, pas un marché de carte postale pour touristes. J'étais d'ailleurs le seul au milieu de la foule. Je trouve cela dommage car il y a plein de choses à voir. L'âme de la médina ne se trouve pas loin...


La part belle est faite aux betteraves, navets, céleris oignons, tout cela dans un décor authentique.


Toujours des olives colorées.


Partout des vendeurs de fruits. 


Il ne faut pas hésiter à aller dans les ruelles pour découvrir plus de merveilles.



On tombera toujours sur de beaux étals de fruits et légumes secs.



Plus spécial dans le genre! Mais non moins sans doute indispensables pour certains, des têtes et des pieds. 


Dans toute la médina, on pourra tomber sur de belles portes où se cachent parfois de belles demeures.





On continue la visite du vieux marché.



Comme me le disait Lalla Myriam, on dirait parfois de vrais tableaux.



Plus dans le sud est de la médina, se trouve un marché plus moderne où l'on trouvera une petite boutique de produits pour la pâtisserie. Colorants, arômes et emporte-pièces à foison! 




Il ne faut pas oublier que nous nous trouvons au bord de la mer et ce petit chat n'a pas l'air inquiété malgré son attente devant la poissonnerie. 


On y trouve également des bouchers: mouton, boeuf, agneau, veau...




Direction la Kasbah des Oudayas. On se trouve ici devant la grande porte principale de cette forteresse au nord-ouest de la médina. J'étais déjà allé plusieurs fois à Rabat il y a une dizaine d'années et j'avais un souvenir très vif et enchanté de cet endroit.




Il faut entrer et traverser les jardins fleuris pour arriver au...




...Café Maure!


C'est un endroit qui était resté gravé dans ma mémoire. En général on est parfois déçu de la réalité quand un souvenir est trop parfait. Mais ce jour-là c'est l'inverse. Le café est presque vide et j'ai tout l'espace pour moi. 



J'ai beau sortir du petit déjeuner, je prends un thé à la menthe et une petite corne de gazelle. 



La vue est magnifique et le temps est comme suspendu. On voit ici l'autre côté du café, car il y a plusieurs petites terrasses. 


En sortant, il faut se balader dans la Kasbah. On y trouve des petits stands de jus d'orange.


Et les ruelles sont de plus en plus charmantes.






Pour des tajines il y a toujours deux options. Les plats qui résistent sur le feu, en terre cuite simple. Lalla Myriam m'en ai offert un comme cela que je voulais pour refaire les crêpes mille trous. Mais on peut aussi choisir un plus décoré mais qui n'ira pas sur le feu, il ne servira que pour la présentation.



Pour finir ce premier voyage culinaire marocain (car comme toujours il faudrait plusieurs voyages pour couvrir une partie des plats), on goûtera aux "sfenjs", ces petits beignets au goût si typique.


Avec un doigté expert, le chef forme la pâte et la plonge dans l'huile. On retourne à mi-cuisson.



Il ne reste plus qu'à déguster. Un délice avec un soupçon de miel ou de confiture d'abricots!




Il est temps de dire au revoir. Mais vous vous en doutez, je retournerai bien vite au Maroc pour plus d'aventures culinaires en compagnie de ma famille marocaine: Touria, Lalla Myriam et sa maman, Lalla Fatima! 


Commentaires

  1. Très joli récit où se mêlent saveurs et couleurs. Je vois que t'as bien profité de ces deux villes charmantes et charmeuses.

    RépondreSupprimer
  2. merci pour ce voyage, quel bonheur de m'y replonger à travers toutes tes photos, j'ai vu et senti tout ce que tu décris si merveilleusement
    Je me suis promise moi aussi d'y revenir..

    RépondreSupprimer
  3. En lisant et en regardant toutes ces belles photos je suis réellement partie en voyage alors que je suis au Maroc... Merci de sublimer mon pays :)) ça me rappelle que ça fait un moment que je n'ai pas été aux Oudayas

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,

    Je vous remercie pour ce superbe article sur mon pays!!!
    tu me donne envie de revisiter Rabat et L'Oudaya, j'ai aussi de très beaux souvenirs!!!

    Merci et Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  5. Il n'y a pas de hasard !!
    Si vous avez été bien reçu et que vous avez partagé de si bon moments, c'est simplement parce que vous le méritez....
    Merci pour votre BLOG
    Marie

    RépondreSupprimer
  6. Toujours aussi agréable de se ballader a vos côtés monsieur Bernard ....Merci ppour tout ..

    RépondreSupprimer
  7. Très belle ballade dans ces marchés. Que de belles couleurs, de beaux et bons parfums. Vous avez su décrire tout cela aussi bien. J'ai fait des marchés au Cameroun il y 15 jours. C'est à voir, à vivre. Superbe expérience.
    Merci pour votre beau blog.
    Carine

    RépondreSupprimer
  8. Merci Bernard!

    Je connais bien le Maroc pour y avoir ma tante et y être allé bien 8 fois, mais rien que de vous lire, j'y suis repartie avec grand plaisir!
    Le café Maure! Le paradis avec un thé si bon, des pâtisseries délicieuses et une vue superbe!

    Merci pour ce récit!

    RépondreSupprimer
  9. Farida Kaddouri Naceur30 mai 2012 à 12:00

    excellentissime, j'aime!!

    RépondreSupprimer
  10. Cécile Annequin30 mai 2012 à 12:01

    Un délice ce récit ,je salive merci Bernard !

    RépondreSupprimer
  11. Cécile Boute Altun30 mai 2012 à 12:01

    C'est tellement bien narré que les odeurs viennent presque avec internet:) Merci.

    RépondreSupprimer
  12. Je suis une fois de plus, complètement enchantée par ton reportage culinaire. Tes photos sont belles, on sentirait presque l'odeur à travers l'écran...
    Merci pour ce beau partage, et à une prochaine aventure!

    RépondreSupprimer
  13. Bentabet rachida30 mai 2012 à 16:05

    merci bernard pour ce superbe voyage, tu nous fais rever à chaque voyage que tu fais.
    c'est avec enchantement que j'ai suivi ton reportage photo et je me verrais bien faisant ce parcours.
    moi qui suis d'origine algerienne et connaissant si bien nos gateaux eh ben je te remrcie de m'avoir réappris à faire bcp de gateaux et à revisiter nos recettes.
    encore une fois merci et bonne continuation.

    RépondreSupprimer
  14. Bonsoir, merci pour cette balade dans ma ville Casablanca et pour tous vos partages et j'espère vous voir animer des ateliers culinaires ici, pourquoi pas ! A méditer.
    Merci encore et bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  15. Je viens de faire un merveilleux voyages...dans mes souvenris....j'ai vécu 10ans à Retabat..toute ma petite enfance...et quel bonheur... et le couscous, les tajines n'ont pas de secret pour moi!!

    RépondreSupprimer
  16. L'huile d'Argan est également un très bon remède contre les vergetures.

    RépondreSupprimer
  17. un excellent reportage sur ma ville natale,Casablanca,les beaux légumes,les étalages présentés comme des oeuvres d'art,la brise venant de l'atlantique,un bon café à prendre au bord de la mer en face des belles vagues....

    RépondreSupprimer
  18. Bonsoir
    Quel beau récit Bernard !!! J'ai eu la chance de reviivre ça une 2ème fois ....tes photos sont superbes...merci énormément pour toutes tes gentilles paroles....!!!..tu es toujours le bien venu chez ta famille au Maroc !!!!!

    RépondreSupprimer
  19. Magnifique Maroc, je ne connais que Marrackech mais rêve d'y retourner !!!!
    merci pour la balade

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour Bernard,
    Je suis une fidèle lectrice de votre blog mais n'ai, je crois, jamais laissé de commentaire. Aujourd'hui c'est l'occasion! Je suis Casablancaise et votre récit m'a beaucoup émue. Vous avez un regard particulier et vos photos sont aussi délicieuses que leurs contenus!

    Je me permets deux petites remarques au passage: la (très alléchante) table de votre hôtesse m'a étonnée par son anachronisme; en effet c'est un menu typique du mois de ramadan (qui ne commence que dans 3 semaines). Autrement, il me semble qu'on consomme la harira sans les petits gâteaux, au dîner mais aussi au petit déjeuner. Un délice dans tous les cas!

    Ensuite, ce que vous nommez l'ancienne médina est en réalité le quartier des Habous. Lors de sa construction, il a d'ailleurs été surnommé "la nouvelle médina" ou "la nouvelle ville", par opposition à l'ancienne médina justement, qui était déjà vieille de plusieurs siècles, et située près du port. Le quartier des Habous m'étonne toujours par le calme de ses ruelles et son architecture exceptionnelle (merci Messieurs Cadet et Brion).

    Merci aussi de m'avoir replongée dans la charmante medina de Rabat, que je connais malheureusement très mal!

    Pour finir mon pavé, je confirme et vous garantis que des ateliers culinaires auraient un succès énorme à Casa! A méditer :)

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour, j'ai découvert votre blog hier et j'en suis déjà fan !!! je trouve que vous transmettez à merveille votre passion (qui est aussi la mienne même si je ne peux l'exploiter comme je le voudrais : je suis étudiante..). Vos voyages font rêver et donnent envie d'y aller notre tour !
    petit clin d'oeil, je suis d'origine algérienne et cet été j'ai préparé les sfenjs avec ma grand-mère, là-bas. En effet la technique est un peu difficile : il faut tourner la pâte très vite pour faire un joli trou, mais quel délice !!

    RépondreSupprimer
  22. Bonsoir,
    je viens tout juste de connaitre votre blog, riche en saveurs,
    et je voulais vous remercier pour ce joli article parlant de mon pays d'origine, vous l'avez tout simplement embellit...
    a travers vos ecrit j'ai pu sentir toutes les odeurs qui ont bercer mon enfance et qui me berce encore et encore à chaque voyage!!
    merci beaucoup, au plaisir de vous relire,
    Siham

    RépondreSupprimer
  23. bonjour
    je viens de connaitre votre cite par intermédiaire une amie !
    j ai pue réalisé mon rêve aller au Maroc ,grasse à votre reportage si bien fait ,en photo , et commentaires, il ne manques que les odeurs, merci beaucoup j ai passe un petit moment très agréable ! et cela me donne encore plus l envie de m y rendre ; j attends avec impatience les recettes sur le cite a bientôt de vous relire
    a toute l équipe merci

    RépondreSupprimer
  24. Quel agréable promenade sur le marché je viens de faire ce matin grâce à toi! merci c'est exactement ce que j'aime! on ne connait pas le pays tnt qu on a pas été voir les marchés! je te souhaite de bonnes vacances et encore merci pour tes reportages culinaires! je reviens de Maurice et j'ai essayer de faire comme toi !! c'était extra!!

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour, en ce jour de fête des mères déjà très empreint d'émotion pour moi, j'ai eu le grand bonheur de découvrir votre site, tout à fait par hasard. La qualité des recettes et le soin que vous apportez aux explications m'ont incitée à poursuivre la visite. Et je suis tombée sur le voyage à Rabat et Casablanca ! Je suis née à Rabat et ai vécu mon enfance à Casablanca que j'ai quitté à 12 ans ( j'en ai 56).
    Pour mon dernier anniversaire la- bas mon père m'avait emmenée chez Bennis acheter une pastilla et des petits fours. Vous imaginez peut-être mon émotion lorsque j'ai découvert vos photos et le texte. Soyez-en sincèrement remerciė.
    Patricia

    RépondreSupprimer
  26. Merci pour cette magnifique visite. Tu m'as donnée l'envie de découvrir ce magnifique pays.
    A bientôt !

    RépondreSupprimer
  27. Merci pour ce beau voyage culinaire. Ma belle mère est marocaine et à toujours vécu à Casablanca. Elle maitrise de manière remarquable la cuisine marocaine. C'est très impressionnant toutes les recettes qu'elle connait et tout le monde est unanime, elle cuisine à merveille. A travers la cuisine, elle arrive à transmettre tout l'amour de son pays. Je pense qu'elle sera ravi de d'accueillir si tu souhaites un jour faire un deuxième voyage culinaire là-bas. Tu devrais faire un livre de cuisine marocaine en partenariat avec elle, ce serait fabuleux!

    RépondreSupprimer
  28. Le pire dans ce genre de petits marchés EST qu'avec mon appareil photo etc.
    (Et Bravo pour votre récit !)

    RépondreSupprimer
  29. j aime bien la cuisine marocaine, et j aime leurs marches si colores et leurs étals de poissons extraordinaires, mais hélas il est de plus en plus difficile de prendre les étals en photos, car les vendeurs sont de plus en plus agressifs et hostiles, c est bien dommage

    RépondreSupprimer
  30. Je viens de découvrir votre blog et me suis inscrite tout de suite à la newsletter.
    Je viens de lire vos articles sur Marrakech et Rabat (ville où j'ai vécu très longtemps) et j'ai immédiatement retrouvé l'ambiance de ces deux villes. Bravo! Je continue ma lecture...
    A bientôt!

    RépondreSupprimer
  31. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  32. Merci ! Cela me replonge dans l'enfance, les merveilleuses odeurs et couleurs de ce beau pays.

    RépondreSupprimer

Pub dans Index Photo


La Cuisine de Bernard 2010- Mentions légales