Abonnez-vous à la newsletter mensuelle !

Index des recettes sucrées

Index des recettes Salées

Pékin



Voilà l'un de mes voyages culinaires que je préfère, celui de Pékin! Il y a tellement de choses à découvrir, allant du pire au meilleur, cette ville est tellement riche culturellement et d'un point de vue gastronomique qu'il est impossible d'en faire le tour entièrement sur un site... Au programme de notre voyage culinaire, des marchés de rues, des vendeurs ambulants, des restaurants hors du temps et le délicieux canard laqué. 

Dès mon arrivée à Pékin, je me précipite bien sûr vers la Cité Interdite. J'ai toujours beaucoup aimé cet endroit merveilleux, surtout pour les recoins où l'on peut éviter la foule.


Mais quel rapport avec un voyage "culinaire"? Presque aucun, sauf quand je tombe sur cette place dans d'anciennes demeures d'eunuques, où il y a la boutique de nourriture. 


Et maintenant on trouve un petit restaurant et ce n'est pas tous les jours que l'on tombe sur ce genre d'endroit!


La nuit tombée, il faut aller du côté de la rue Wangfujing, dans une rue perpendiculaire pour trouver le "night food market", autrement dit le marché nocturne de nourriture. 


On y trouve absolument de tout. Cela va des sympathiques petites brochettes de fruits au sucre...


Aux tripes en lanières...


Beaucoup de personnes se dégoutent facilement et je peux parfois comprendre, mais il ne faut pas oublier que la cuisine chinoise est l'une des plus variée au monde!! Il y a donc de tout...


Et même dans ce genre de marché nocturne, on peut encore et toujours trouver de quoi se sustenter! 


Les petits raviolis par exemple. Il ne faut juste pas se demander ce qu'il y a dedans! Mais je ne suis jamais tombé malade en Chine...



Mais on trouve aussi de petits pains garnis à la viande.


Et ces rassurantes petites brioches! 



Mais quand on commence à chercher on va fatalement se retrouver avec des brochettes de toutes sortes... Comme ces larves.


Ces petits crabes passés dans une friture. 


Mais surtout ces brochettes de bestioles en tout genre! Il y a des criquets, des scorpions...



Et des petites bêtes dont je n'ose imaginer le nom...


Plus fort encore, les étoiles de mer!


J'ai croisé beaucoup de touristes (comme moi) qui arpentaient ce petit marché beaucoup d'entre eux ont essayé certaines des brochettes ci-dessus. 


Sur Wangfujing cette fois, il y a un autre petit marché. Tout dépend de notre résistance pour certains plats, mais il vaut mieux ne pas aller avant de diner ou directement après!! 


Car j'ai beau aimer cuisiner, j'ai toujours un peu de mal avec toutes ces petites friandises. Il n'y a que l'objectif de mon appareil photo qui se régale! 


Une dernière petite photo de brochettes d'un autre monde avec ces petits lézards... 


Il y a également des sucreries qui ont un air un peu plus attractif à mes yeux... Comme ces longs beignets tressés.




La ruelle est animée et les vendeurs se disputent les faveurs des passants. 


J'ai fini par acheter des petites plaques de "nougat" aux graines de tournesol et aux cacahuètes que mettait en sachets cette demoiselle. 



Ne me demandez pas comment se mangent ces petits oiseaux, je n'ai pas la moindre idée!!


Avant de quitter ce marché pour aller me reposer, j'ai quand même été attiré par ce petit stand de brioches.



Si vous séjournez un jour à Pékin, il faut se rendre si la météo le permet, un dimanche au parc du Temple du Ciel. L'endroit est rempli de familles et de retraités qui se retrouvent pour chanter, jouer de la musique, danser, jouer. Une animation très joyeuse se trouve ici et renforce mon envie de voir le plus d'endroits possibles sur notre petite planète!


Tout le monde se retrouve pour jouer également aux cartes ou aux dominos et les parties sont sacrément endiablées! 


Avant de repartir découvrir les spécialités culinaires de Pékin, une petite photo du Temple du Ciel.  


Voici donc enfin après les bonds qu'ont fait nos estomacs avec les marchés précédents, le célèbre canard laqué! J'ai essayé plusieurs endroits à Pékin et c'est toujours avec un grand plaisir gustatif que j'en découvre de nouveaux! Le canard laqué nécessite entre 24 et 48 heures de préparation avant de le manger. On doit d'abord soulever la peau du canard en pratiquant une incision au niveau du croupion puis en soufflant. Le canard est ensuite enduit d'une marinade composée de miel et de sauce de soja. On le laisse ensuite sécher à l'air libre pendant une ou deux journées avant de le cuire dans un four au feu de bois. 


Le canard est ensuite découpé devant le client par un expert! Avec des petits gestes précis et un bon couteau, le chef prélève la peau du canard. Il est bon de rappeler que l'on servait autrefois uniquement la peau du canard sans accompagnement , mais que pour accommoder aux goûts des occidentaux, au début du 20ème siècle, il a ensuite été servi avec des crêpes de riz et une sauce (hoisin) et beaucoup plus de chair. 


Le chef est concentré sur sa découpe...


Pour ensuite nous présenter de belles assiettes de canard bien croustillant! 


On voit ici le canard avec les crêpes de riz, la sauce et les oignons en lamelles. 


Il ne reste plus qu'à assembler le tout et à déguster...!


Le lendemain, visite dans le quartier de Liulichang. Chaque recoin de rue est l'occasion d'un spectacle unique... 


On retrouve toujours ces brochettes sucrées de petites pommes.


Et les traditionnels gâteaux de Lune. 


Si la langue n'était pas une barrière pour moi, je me régalerais d'écouter tous ces chefs qui connaissent tous les secrets des pâtisseries. 


J'étais par contre en terrain connu avec ces brioches que garnissait cette dame et je reconnais d'ailleurs la spatule de bambou que j'utilise pour les remplir! 


On croise aussi les "maqius" qui n'ont plus de secret pour nous!! 



On trouve ici les marmites utilisées pour ce que l'on appelle chez nous "fondues chinoises". Ce monsieur place à l'intérieur un morceau de charbon ardent afin de chauffer le tout et de faire bouillir le liquide qui cuira les légumes et la viande. 


Celui-ci prépare un nougat à base de cacahuètes en le martelant. 


Une délicieuse odeur se dégage de ce mélange de sucre cuit et de cacahuètes grillées. 



Quelques brochettes qui auront du mal à remplir mon estomac!! 


Une lumière magique s'est mise à éclairer toutes ces scènes de vie que j'aime tant. 


Le soleil déclinant, c'est l'occasion de se poser dans un salon de thé. 


Le soir venu, c'est l'occasion rêvée pour aller diner dans les hutongs, au Red Capital Residence" au 66 Dongsi Jiutiao. Un restaurant qui a su préserver un recoin de l'histoire et une ambiance magique. La petite cour intérieure est vraiment charmante et quand la température le permet, on peut diner sous les arbres à l'abri du tumulte pékinois. 


Les chefs du Parti venaient diner ici (dont Mao) , mais malgré cela l'endroit fait partie de mes endroits préférés...


Au menu, une soupe d'hiver aux champignons et aux oeufs. Une véritable merveille. 


Tout ne se vaut pas et l'on vient ici pour le charme de l'endroit. Ce ne sont pas des mini-hamburgers, mais des petits pains au boeuf mariné. 


Le porc rouge "char siu" est servi comme d'autres plats, avec un Mao sculpté dans une racine de tarot. 


Et mon plat qui fait déjà partie de ma liste de mes recherches culinaires (je mettrai la recette très prochainement), ces petits "gâteaux de riz" accompagnés d'une délicieuse sauce très chaude, pimentée et sucrée à la viande 


Les galettes de riz sortent de la friture, sont donc très chaudes et on verse dessus la sauce à la viande. Le riz pétille et on sent déjà que l'on va se régaler!!


J'ai mangé trois fois ce plat dans ma vie et je l'ai bien analysé pour pouvoir le réaliser ici! 


Impossible de parler de Pékin sans évoquer la Grande Muraille. 


Les balades nocturnes en ville sont toujours un bon moyen de découvrir les merveilleux éclairages des lampions. 


Dans le marché aux antiquités de fin de semaine,  on trouve ces étranges noix qui ne se mangent pas mais sont utilisées pour sculpter des objets. 



Chacun fait le tri pour trouver les plus belles... 


Avant de repartir il est tellement agréable de profiter d'un coucher de soleil au bord du lac dans le parc Baihai avec une tasse de thé au jasmin...


Au 14 Banchang Hutong, Dongcheng district, se trouve un merveilleux restaurant à ne pas rater, le "Source".


Dans une ruelle mal éclairée, se trouve cette perle. Dans une ancienne maison rénovée, se trouve maintenant ce restaurant qui propose un menu unique. 


Si on se trouve seul, il y a le menu pour une personne, si on ets deux, le menu pour deux etc... La serveuse nous demande quelles restrictions nous pourrions avoir et c'est parti!! 
Dans ce morceau de bambou sculpté, est servi un délicieux poulet aux longs champignons dans une sauce à l'ail...


Des amuses-bouches comme ces petits travers de porc caramélisés et un poulet mariné en fines tranches. 


Un plat de chair de canard aux fines branches de céleri... 


Et de longs haricots frits puis revenus dans une sauce au porc frit et croustillant et ail... 


Et une petite soupe de nouilles épicées...


Mes recettes liées à ce voyage: cliquer sur le titre pour y accéder























Et bien d'autres recettes chinoises dans le voyage culinaire Shanghai et dans l'index de recettes! 




Commentaires

  1. Merci Bernard de continuer à me faire voyager. Souvenirs, souvenirs....Tes reportages sont très alléchants, quoique certaines brochettes...En tout cas, je me régale !

    RépondreSupprimer
  2. Merci Isabelle! Pour les brochettes, je ne pouvais pas passer à côté! Ca fait partie du paysage...! Bises à toi!

    RépondreSupprimer
  3. Chaque fois que tu fais un billet sur la Chine j'ai une envie folle d'y retourner. En regardant tes photos je retrouve plein d'endroits où nous avons flâné.
    Quand, sur notre blog, j'ai fait un billet sur la Chine j'ai fait la remarque que nous étions mal placés pour donner des leçons aux autres nous qui mangeons escargots, grenouilles, huitres, j'en passe et des meilleurs... Je vais aller vite sur le billet des perles de coco, j'adore ça et rêve d'en faire.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Bernard
    étant sur le départ pour Beijing, je me suis replongée dans votre voyage pour faire un petit bout de chemin calqué sur le votre.... merci beaucoup pour vos conseils, mais j'ai une question, pour le canard laqué avez vous un restaurant à me donner? une adresse?
    mile merci d'avance et bravo pour votre blog, je m'en inspire chaque semaine et pas une seule recette ne m'a déçue....
    bien à vous
    Ginie

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Ginie! Oui, allez chez Dadong! Le canard est le meilleur de Pékin: gras, mais pas trop, bien doré comme il faut! Ne loupez pas "Source" et "Red Capital" pour leur ambiance surannée! Bon voyage!

    RépondreSupprimer
  6. Merci Bernard je note de suite vos conseils, à très vite.
    ginie

    RépondreSupprimer
  7. Hmmm, un délice de lire vos articles, les brioches vapeur, c'est trop bon, il faudrait que je motive ma soeur pour en refaire :D
    Et pour ce qui est des intestins, j'adore ça ! faute de ne pouvoir partir là bas, je me rends à Paris 13ème pour en commander chez le traiteur chinois, ils sont un peu caramélisé, avec une bonne petite sauce pimenté thai et voilà ^^
    Je mange beaucoup de choses, vu mes origines aiatiques, mais les brochettes avec nos petites bêtes , heuu je passe mon tour :p

    RépondreSupprimer
  8. Merci Bernard pour ce reportage qui m'a été très utile pour mon séjour à Pékin!
    Et j'en profite pour t'informer, si tu n'es pas encore au courant, qu'un "Lost Heaven" vient d'ouvrir à Pékin, sur Qian Men dong dajie, à deux pas de la place Tiananmen... gros coup de coeur et un personnel d'une gentillesse... Mon collègue sinophone a trouvé la technique pour qu'on se fasse offrir une sculpture de fruits en dessert!
    Bises et merci encore!

    RépondreSupprimer

Pub dans Index Photo


La Cuisine de Bernard 2010- Mentions légales