Retrouvez-moi dès le 4 Septembre, tous les jeudis à 9h00 sur Cuisine+ pour mon émission tirée de mon livre "les desserts de Bernard" ! Abonnez-vous à Cuisine+ ICI !


Recherche dans mon blog par ingrédient ou mot clé

Chargement...

Les Crêpes de Froment



Une recette si simple peut cacher un véritable savoir-faire... Bien sûr, réussir des crêpes sur une poêle ne présente pas de difficultés majeures, mais les réaliser sur un bilig avec le rozell (le petit rateau en bois) peut s'avérer beaucoup plus complexe!
Janvier 2012: à la fin de ce billet, je vous mets toutes les recettes de crêpes que j'ai dans mes livres... Je vous invite à mettre dans les commentaires, vos propres recettes et de les partager!

Je me suis acheté donc un bilig professionnel. Mais après avoir jeté les crêpes contre le réfrigérateur (oui je me suis énervé!!) je me suis dit que la meilleure solution était d'apprendre à manier le rozell dans une crêperie!! Le hasard fait bien les choses et je me suis retrouvé dans la crêperie à Paris "Ty Bernic" (54, rue d'Argout 75002 Paris tél : 01 42 74 40 15 M° Sentier) où Bertrand et Nathalie ont eu l'extrême gentillesse de m'accepter comme stagiaire pendant 2 jours pour tout m'apprendre sur les crêpes. J'ai dû écouler littéralement une dizaine de litres de pâte pour finalement en réussir juste une sur deux... Deux jours plus tard, direction la Bretagne chez mes parents où mon bilig m'attendait (je le laisse là bas, à Paris je n'ai plus la place!). Et là, une nouvelle catastrophe m'attendait. La première journée j'ai fait 7 kg de crêpes (froment et blé noir) pour être toujours au même niveau que chez Ty Bernic (c'est à dire une crêpe réussie sur deux, voir trois!). Le lendemain 4 kg de crêpes pour absolument toutes les rater! Quel stress, surtout que je me mets de mauvaise humeur quand je ne réussis pas une chose à priori simple. Le pire était que tous les enfants de la plage (pas très grande) étaient venus et faisaient la queue pour avoir leurs crêpes gratuites... Mais elles ne ressemblaient à rien. Puis le sixième jour de la semaine, miracle!! Pas une seule de ratée! C'est finalement comme apprendre à faire du vélo ou du roller. Le déclic vient à un moment, puis le geste est enfin assimilé.
Le geste est simple mais il y a tellement de composantes dans celui-ci, de la façon de tenir le rozell, tenir la louche de la main gauche, ne pas appuyer sur la pâte, faire ce mouvement de virgule, à obtenir une crêpe ronde, que ce geste met du temps à être automatique.. On réfléchit trop au départ pour avoir un bon résultat mais finalement tant que tout n'est pas irréfléchi et naturel, les crêpes ne réussissent pas.
Il faut donc de la patience et de la ténacité, mais une fois tout ceci digéré, il est vraiment facile et agréable de faire ses propres crêpes.
Il existe une multitude de recettes de crêpes, presque une recette par ville bretonne. J'ai chez moi les recettes des crêpes de Quimper, Pleyben, Pontivy, Sablé, du Pays Bigouden, de Carhaix, les recettes anciennes de Basse-Bretagne. Mais aussi les crêpes du Pardon, de Jeanne-Marie, les recettes du Léon, du Tregor du Sud Finistère.... Bref, toute une panoplie de recettes. 
Je vous propose ici la recette de crêpes au froment que je préfère. Elle est exactement celle que je cherchais. J'avais en tête ces crêpes que l'on vend en boulangerie par douzaines, emballées dans du film étirable, avec une texture bien moelleuse.

Recette pour environ deux douzaines de "crêpes":

-500g de farine
-150g de sucre
-4 oeufs extra-frais (de poules élevées en plein-air!)
-1 litre de lait demi-écrémé
-du saindoux pour le bilig ou du beurre pour une poêle


Le plus simple (et de loin!!) est de préparer la pâte à crêpe. Elle ne nécessite pas de temps de repos.
Dans un grand bol, mélanger le sucre et les œufs entiers.


Mélanger mais sans blanchir!! Juste un coup de fouet et hop!


Ajouter 3 cuillerées à soupe de farine (sur les 500g) et un peu de lait. Mélanger avec le fouet assez vivement en raclant bien le bord du bol.


Ajouter de nouveau 3 cuillerées à soupe de farine et un peu de lait. De cette façon, on évite absolument les grumeaux.


Continuer de cette façon jusqu'à épuisement de la farine. Puis ajouter le reste du lait. La pâte est alors prête! On peut éventuellement la chinoiser pour enlever les glaires des blancs d'œufs!!


A ce moment on peut la cuire sur une poêle à crêpe, en graissant celle-ci avec du beurre. Il suffit alors de faire bouger la poêle pour la repartir.

Pour ma part je préfère la complexité et j'ai donc le bilig!
Me voilà donc parti en Bretagne, sa mer et son soleil!! J'ai même dû me protéger du soleil au mois d'avril (2010)!


Voilà la disposition que je me suis organisé pour travailler les crêpes. A droite, le bilig, et à gauche la pâte à crêpe, la spatule en métal (ou en bois, le spannel!), le tampon pour nettoyer et graisser la plaque avec le saindoux et surtout le rozell dans un petit bac d'eau.
Trois raisons pour laisser entre chaque crêpe le rozell dans l'eau:
1-le bois va gonfler et la jointure entre le râteau et le manche sera parfaite.
2-la pâte éventuellement collée au râteau aura le temps de se dissoudre, le râteau reste donc propre.
3-le râteau refroidit dans l'eau, car si le râteau chauffe beaucoup sur le bilig, la pâte à crêpe va coller sur le rozell!


Je travaille les crêpes (sur les conseils de Ty Bernic!) sur un bilig à 240°C. De cette façon, les crêpes sont saisies et gardent tout leur moelleux! Elles cuisent très rapidement.
On peut bien sûr les cuire sur deux faces, mais pour préparer des crêpes natures on peut les cuire sur une seule face. Quand le bilig est à la température souhaitée, le graisser avec le tampon légèrement imbibé de saindoux. Il ne faut pas trop graisser le bilig  sinon la pâte glisse et reste collée sur le rozell. 
Je laisse chauffer le bilig au moins 15 minutes de plus à partir du moment où le témoin lumineux s'éteint, car j'ai remarqué que les crêpes étaient plus jolies quand la plaque est vraiment bien chaude. 


Pour les crêpes de froment, on utilise en général une louche numéro 6 (diamètre en cm) ou 6,5. 
Avec la main gauche (si l'on est droitier) on verse une pleine louché de pâte pendant que la main droite se tient prête avec le rozell. Cette louché doit être versée à 10h sur le bilig.


Le rozell se tient entre le pouce d'un côté et l'index, majeur et auriculaire de l'autre. Il ne faut pas racler la pâte, mais la pousser dans un mouvement léger de virgule qui la ramène vers le centre. Sur la photo ci dessous, le mouvement (de 20cm) est déjà terminé, mais on voit la pâte qui est repartie vers le centre du bilig. Il faut continuer le mouvement en reprenant la pâte en surplus sur le bord, pour lui faire le tour de la plaque toujours en faisant un mouvement de virgule qui ramène la pâte vers le centre.


Ce mouvement se fait dans le sens des aiguilles d'une montre, et dans ce sens uniquement, il ne faut pas ramener le rozell en arrière sinon la crêpe n'est plus uniforme et surtout on risque de déchirer la pâte.


Il faut tourner la pâte à crêpe en 4 ou 5 gestes rapides et fluides. Ça parait tellement simple quand on le voit, mais une fois le rozell en main je garantis que ce n'est plus la même histoire. Mais après une semaine non stop de crêpes, ce mouvement est enfin devenu automatique!


Sur la photo on ne le voit pas mais le poignet arrive à un moment en supination vers 20h (sur le bilig!!), il faut rester à cet endroit et retourner le poignet rapidement dans sa position normale, prêt  à continuer dans le même sens. On peut ainsi continuer le geste. Si il reste de la pâte après un tour entier, il faut continuer toujours dans le sens des aiguilles d'une montre.


Pour ma part, si je prépare des crêpes à l'avance, je ne les fais donc cuire que sur une face. C'est au choix de chacun, mais même de cette façon, les crêpes sont bien cuites et moelleuses! Il suffit de bien passer la spatule sous la crêpe et de la décoller. On peut ainsi la plier. Mais si l'on souhaite la garnir c'est à ce moment qu'il faut le faire.


Avec la spatule, il est très facile de plier la crêpe.


Il ne faut bien sûr pas oublier de graisser à chaque fois le bilig avant de verser la pâte. Quoique cela dépend de la pâte. Si elle contient beaucoup d'œufs, de beurre ou de lait entier, on peut graisser le bilig toutes les deux ou trois crêpes. Mais avec cette recette, il vaut mieux graisser légèrement avant chaque crêpe.



Alors avant que les crêpes soient aussi simples à réaliser, il va falloir s'entrainer sur le bilig et tourner une certaine quantité de crêpes. Mais je conseille vraiment l'achat d'un bilig, car les crêpes n'ont rien à voir avec celles réalisées dans une poêle! 20 kilos, c'est la quantité de crêpes écoulées avant de commencer à réussir à tenir le rozell....


Les crêpes de Basse Bretagne:

-1kg de farine de froment
-180g de blé noir
-480g de sucre
-4 œufs
-480g de beurre fondu
-1 litre de lait entier
-1 litre d'eau

-1kg de farine de froment
-500g de sucre
-30g de sucre vanillé
-2 œufs
-10 jaunes
-1,5 litre de lait 
-300ml d'eau pour la dilution et l'incorporation des blancs montés en neige

-1kg de farine de froment
-400g de sucre
-12 œufs
-1 litre de lait
-Vanille
-15g de levure fraiche diluée dans 25cl d'eau tiède

Les Crêpes de Quimper:
-1kg de farine de froment
-400g de sucre
-5 œufs 
-1,5 litre de lait entier
-500ml d'eau
-50g de beurre salé fondu

-1kg de farine
-500g de sucre
-6 œufs
-200g de beurre demi-sel fondu
-2 litres de lait
-500ml d'eau

Les Crêpes de Pleyben:
-1kg de farine de froment
-500g de sucre
-5 œufs 
-2 litres de lait entier
-100g de crème fraiche
-1 pincée de sel fin

-1 kg de farine de froment
-400g de sucre
-4 œufs
-250g de crème fraiche
-2 litres de lait

Les Crêpes de Pontivy:
-1kg de farine de froment
-125g de farine de blé noir
-400g de sucre
-5 œufs
-1,5 litre de lait entier
-500ml d'eau
-Vanille

Les Crêpes de Sablé:
-1kg de farine de froment
-100g de blé noir
-400g de sucre
-6 œufs
-1 litre de lait 
-1 litre d'eau
-1 pincée de sel

Les Crêpes du Pays Bigouden:
1kg de farine de froment
-500g de sucre
-6 œufs (les blancs en neige)
-1,5 litre de lait entier
-500ml d'eau

Les Crêpes de Carhaix:
-1kg de farine de froment
-30g de blé noir
-400g de sucre
-5 œufs (les blancs en neige)
-1,5 litre de lait entier
-500ml d'eau

Les Crêpes de Jeanne-Marie
-125g de gruau de froment
-3 œufs
-30g de beurre
-250ml de lait
-2 cuillerées à café de fleur d'oranger
-2 cuillerées à café de rhum
-5g de sel

Les Crêpes du Pardon:
-250g de farine
-4 œufs
-750ml de lait
-20g de beurre fondu
-1 pointe de sel fin

Les Crêpes de Froment classiques:
-500g de farine de froment
-8 œufs
-1 litre de lait
-100g de beurre
-1 pointe de sel fin
-75g de sucre 

Les Crêpes du Léon:
-1kg de farine de froment
-400g de sucre
-2 cuillerées à soupe de Rhum
-18 œufs
-2 litres de lait

Les Crêpes du Trégor:
-1 kg de farine de froment 
-500g de sucre 
-2 œufs entiers
-10 jaunes
-1 pincée de gros sel
-1/2 sachet de sucre vanillé
-2 litres de lait entier
-10 blancs montés en neige

Les Crêpes du Sud Finistère:
1kg de farine de forment
-550 de sucre
-1 cuillerée à soupe rase de sucre vanillé
-6 œufs
-1,5l de lait
-500ml d'eau
-100g de beurre fondu

Les Crêpes Bigoudennes:
1 kg de farine
-600g de sucre
-1 sachet de sucre vanillé
-1 pincée de gros sel
-8 œufs
-2 litres de lait

35 commentaires :

Anonyme a dit…

super le sujet sur les crêpes!! mais dites moi que vous plaisentez sur l'apprentissage du comment tenir le rozel?? et moi qui veux m'y mettre!!! croisons les doigts !! j'envisage de m'investir à l'achat du bilig et les accessoires (faire quelques économies) car au maroc c'est trés chér.
monia de rabat!

Bernard a dit…

Chère Monia! Malheureusement je ne plaisante pas du tout!! :-) Mais il faut dire que je voulais apprendre le vrai geste des professionnels... Ce qui m'a demandé du temps... Mais il se peut tout à fait que vous réussissiez du premier coup... Mais je vous recommande de l'acheter, je fais le bonheur de mes neveux avec le bilig! En France aussi c'est très cher, je l'ai payé 400€. Mais je suis ravi de cet achat! Si vous avez des questions écrivez moi sur mon mail, lesrecettesdebernard@gmail.com . J'ai un marché à vous proposer!! J'adore Rabat et son café des Maures et surtout les cornes de gazelles avec un thé à la menthe! Je cherche sérieusement une personne qui m'apprendrait quelques recettes de pâtisseries marocaines... Je peux me loger, je ne demande pas le gîte, mais en échange je vous apprends à faire des crêpes et ce que vous voulez qu'il y a dans mon site! J'espère avoir de vos nouvelles!
Bernard

Anonyme a dit…

moi les pates a crepes et gaufre j'ai jamais réussi à les faires sans grumeaux avec cette technique, ce que je fais je mélange d'abord les oeufs avec le lait et aprés j'ajoute d'un seul coup la farine et je mélange vivement, ainsi j'obtient une pate trés lisse sans grumeaux est ce que ca change quelque chose ? merci ;)

Anonyme a dit…

Un conseil : commencer par faire des crêpes pour apprendre le geste .. Même ratées ... elles sont mangeables et les enfants n'en laissent rien.

Quand vous possédez le geste, passez aux galettes car une galette ratée c'est indigeste et franchement pas bon. Les enfants ne s'y trompent pas : ils vous les laissent sur les bras !

Lancez-vous et passez de temps en temps devant une crêperie pour voir comment ils font et ainsi améliorer votre geste ...

Ah un petit truc de crêperie : mettre un peu de blé noir avec le froment : ça s'étale mieux, ça colle moins et c'est tout aussi bon ..
et à l'inverse, un peu de froment dans le blé noir rend la fabrication des galettes plus aisée.
Ca vaut le coup d'essayer tant qu'on ne maitrise pas le geste ..
Il est toujours temps d'abandonner ensuite ces petits ajouts ...

Jamais vu un blog aussi génial, aussi bien expliqué, aussi simple ... bien méritée la récompense ... B.R.A.V.O. !

Anonyme a dit…

Bonjour,
Ai tenté cet après-midi votre recette.
Moi qui suis néophyte avec les pâtes pour billig, je dois dire que mes crêpes étaient bien réussies, mais n'ai néanmoins pas réussi à faire deux douzaines...sans doute ai-je la main trop généreuse avec ma louche...
Les crêpes ont obtenu un vif succès, et effectivement rappellent bien ces crêpes comme vous dîtes si bien, "vendues en boulangerie par douzaines, emballées dans du film étirable".
Miam Miam Miam.
La prochaine fois, j'essaye votre recette de galettes blé noir.
Emmanuelle de Brest

Amalia a dit…

Je suis crêpiere depuis 10 ans (oh déja!!) et je peux te dire qu'au débit mes crêpes ressemblaient plus a des boules de billard qu'a des crepes et au bout de quelques jours oh miracle, j'étais enfin crêpiere!!!!
En tout cas les tiennes sont magnifiques

Boljo a dit…

J'ai essayé une fois, une galère mais quelle rigolade, elles sont superbes ces crêpes, on s'y croirait en Bretagne.

yane a dit…

Coucou, je viens de comprendre que tu ne mets que 4 oeufs alors que j'en mets 6 comme pour une cuisson à la poele !!!.... mais pour moi c'est : sans sucre !!!
pour la galette on a les mêmes quantités !!! j'espère que ça n'accrochera plus !!!....

Ariele a dit…

Euréka !

Je voulais te remercier pour tes leçons de bilig ... après un certain nombre d'essais (...), je suis en capacité de dire que je maîtrise le geste ! j'arrive à faire de belles crêpes et galettes bien rondes, je suis très fière de moi, grâce à toi !
et comme il a été dit plus haut : je mets toujours une cuillère de farine de sarrasin dans la pâte à crêpes de froment, et vis versa, c'est plus goûteux, je trouve ... et plus facile à étaler ...

Valérie ( Franche-Comté ) a dit…

Merci pour toutes délicieuses versions !!
l'appareil à crêpes est au top
Je te souhaite un bon jeudi
Valérie.

Clara a dit…

Comme tu dis, il existe autant de recette de crêpes que de villages bretons (ou presque!). Personnellement, nous mettons toujours toujours un peu de farine de blé noir.
A Quimper, quand on achète le bilig chez Krampouz, il s'occupe du culottage du bilig.

mary a dit…

Ah les crêpes !! vaste sujet de conversations et d'échanges de recettes !! mais il faut le reconnaître, le plus important est de parvenir à les faire sur le bilig ! ensuite, ce n'est que du bonheur ! Juste une chose : il vaut mieux les mettre à plat après cuisson, et attendre qu'elles refroidissent avant de les plier, sinon elles peuvent devenir très collantes et indépliables si l'on veut les garnir de confiture, de beurre ...avant de les déguster !

Anonyme a dit…

Pour ma part, je mets le jus de 2 oranges dans ma pâte, ce qui rend les crêpes bien plus moelleuses ainsi que deux bonnes cuillères de grand marnier ou d'eau de vie et là c'est le bonheur ! Merci Bernard pour toutes ces bonnes recettes !

aube a dit…

Toutes tes recettes contiennent énormément d'oeufs... Une toute simple (et plus légère, comme ça on peut mettre plus de beurre et de garniture sans remords...)

Un kg de farine de froment,
200 à 300g de sucre selon vos goûts,
4oeufs,
1l de lait

et c'est prêt!

aube a dit…

Tête en l'air, je suis, tête en l'air je resterai...

2L de lait bien sûr pour 1kg de farine!

Quel est l'intérêt selon toi de beaucoup d'oeufs dans la préparation ? (j'en mets deux fois moins que toi, nos recettes sont identiques par ailleurs)

Anne Marie Bogard a dit…

c est bon les crèpe hmmmm vous merci

Christelle Barbier a dit…

miam miam

Laurence Pellissier Lissac a dit…

je suis impressionnée par ce reportage plus que complet... encore une fois bravo bernard !

Le coin recettes LULU MARPLE a dit…

Top merci HUMMMMMM =)

Strega Delmare a dit…

Ciao! This is my recipe for crepes:375 g milk -150 g flour - 3 eggs (60 g each)- a big pinch of salt or s ugar for the sweet version!I start whisking eggs,salt (or sugar) and a small amount of flour....then milk..and flour...and sometimes I grease the pan with oil not butter...for a light and crispy outcome!Hope you will like my version!

Ipanama a dit…

je ne sais pas si tu es breton d'origine, mais tu en as la ténacité en tout cas :)) j'admire !
Auparavant (dans le vieux temps^^, avant qu'on se mette à tout alléger) on prenait le lait qui sortait du pis de la vache pour faire des crêpes et des fars, c'est à dire bien entier et crémeux, peut être que ça change quelque chose au niveau élasticité des crêpes et répartition de la pate avec le libig, par rapport au lait demi écrémé ?
Sinon une partie de ma famille de Guadeloupe les fait avec beaucoup de cannelle, vanille et rhum ambré, elles sont très parfumées ainsi.
Moi je les fais comme ma mémé bretonne m'a appris, avec du rhum et un petit bout de beurre salé pour graisser la poêle à chaque fois.

Bernard a dit…

J'ai trop de retard dans mes réponses!! Pour les oeufs: ils rendent la pâte un peu plus grasse (les jaunes) et donnent du "corps" à la pâte. C'est vrai que les recettes que j'ai, sont riches en oeufs. Celle que je publie en premier, est celle que je préfère depuis très longtemps! Pour le lait entier qui sort du pis de la vache, en effet cela doit être très bon! Mais le lait demi-écrémé fonctionne quand même très bien! De toute façon, chacun a sa recette préférée!! ;-)

Charline a dit…

Bonjour Bernard ! Après avoir testé ta recette de Crème Brulée (qui est juste une petite merveille !!), voilà que je m'attaque aux crèpes... J'ai donc essayé ta recette publié en premier, et c'est encore une fois une réussite !!!
J'ai cependant une question :
je souhaiterai faire un gateau de crèpes, c'est un plat gouté un jour chez une amie qui fut également exquis et très frais pour l'été ! Il faut alterner des crèpes de froment avec divers ingrédients (avocat, surimi, salade...).
Mais je pense qu'il faudrait des crèpes légèrement salées pour faire cette recette. A votre avis, est-ce qu'il suffit de rajouter une pincée de sel à votre recette ? Dois-je diminuer le sucre ? Qu'en pensez-vous ?

Astrid a dit…

Super ton site Bernard (tu permets que je te tutoies, ici en Bretagne, c'est assez courant) !! Je le conseille partout autour de moi. J'adore les petites astuces que tu donnes.
J'ai testé un mélange de recettes de crêpes que tu as mises avec du blanc d'oeuf monté en neige . Jusque là j'essayais de faire des trous dans les crêpes comme celles qui sont vendues longue conservation (en y mettant bière, levure, laisser reposer…) mais sans succès. J'ai donc essayé avec 500 g de farine T55, 250 g de sucre, de la vanille en poudre, 4 jaunes d'oeufs, 4 blancs d'oeufs montés en neige et 1 l de lait. Les crêpes sont réellement trouées, un petit peu de beurre salé dessus et qui plus est, elles sont "crases" comme on le dit en breton (= craquantes) comme les gavottes. Alors, attention aux miettes !
Longue vie à ton site
Kenavo
Astrid

Elodaye a dit…

Bonjour Mr Bernard :)
Ma soeur et moi même sommes expatriées au Canada depuis peu et elle se demandait, en voyant les paquets de 6 crepes bretonnes sucrés a 5$, comment reussir a reproduire cette texture si particuliere des crepes vendues en grande surface, bien souvent dans le rayon pain de mie/quatre-quart/brioche (la plupart du temps par lot de 6 à 12 crêpes et pliées en triangle?
Je ne sais pas si je suis assez clair dans ma question, ce n'est pas facile a expliquer :)
Une chose est sûr, c'est que la texture des crepes maisons basique n'a rien a voir.
Comment reproduire cela maintenant que nous sommes en amerique du nord ? :)
Merci

Unknown a dit…

Sinon pour le mouvement de supination vers 20h, plutôt que d'essayer de tourner le poignet très vite (et de perdre du temps et de l'énergie), faîtes tourner le manche du rozell dans vos doigts, comme un stylo...

Je décompose le mouvement :
- Au début (a 10h) le rozell est tenu par la face intérieure du pouce et de l'index. Le manche tourne autour du doigt, le pouce avance, l'index se replie.
- A 12h le majeur commence à pousser sur le manche.
- A 15h le majeur remplace l'index.
- A 17h le manche est entre l'index et le majeur et le pouce pousse le manche.
- A 19h le majeur se retire et le rozell est de nouveau entre le pouce et l'index mais "à l'envers" (sous la paume).
- A 20h on échange l'index contre le majeur.
- A 21h le manche est entre l'index et le majeur.
- A 22h (10h) le manche est de nouveau entre le pouce et l'index et on peut repartir pour un tour...
- Le tout (c'est la clé du succès) en étant très détendu niveau poignet, coude et épaule et en se tenant droit. Sinon bonjour la tendinite et le mal de dos...
Un indice pour savoir si vous le faîtes bien ? Vos pieds ne doivent pas avoir bougé de la position de départ.

Je sais que ça a l'air compliqué, mais parole de crêpier pro, ça vaut le coup de s'entrainer ;). ça permet de tourner crêpes et galettes sans avoir à bouger (danser ;) ) devant le (ou les) billig(s), de faire autre chose avec la main gauche (recharger la louche en pâte pour la prochaine billig, commencer à garnir une autre crêpe/galette, attraper un ingrédient ou une assiette, appuyer sur un bouton quelconque, etc...).

Voilà, c'était ma petite contribution à ce super site :)

JoHn a dit…

Bonjour, merci pour cet article!
Vous ne parlez pas du "vernissage" (à la matière grasse) de la bilig qui prend pas loin de 4h d'après des amis bretons, le "déclic" ne vient-il pas du fait qu'il fallait un certain nombre d'utilisations avant que le vernis ne se fasse?

Maï a dit…

Bonjour !

Petites précisions linguistiques : billig et rozell sont tous les 2 féminins. D'ailleurs si billig était masculin on dirait pillig. Billig est la forme mutée après l'article.

Anonyme a dit…

Je fais des crêpes depuis presque 20 ans sur ma Krampouz (à gaz), et au début, quand l'automatisme du geste n'y est pas, les crêpes ne ressemblent à rien. J'ai eu la chance d'apprendre dans une asso de Bretons, depuis je chéris ma recette, qui est la leur, et qui fait le bonheur de mes enfants.
Merci pour cet article et toutes les recettes des différents pays bretons. J'en essaierai quelques unes.

Anonyme a dit…

bonsoir Bernard, j'ai essayé la recette de Pleyben et de basse Bretagne. J'utilise du sucre blond, ça donne une jolie couleur à la crêpe. d'autre part je fais un lardiguel (saindoux+ 1 jaune d'oeuf pour graisser ma bilig.
vieux truc de bretonne

Sophie Nigen Hallet a dit…

Merci beaucoup pour toutes ces recettes et précisions sur la manière de faire les crêpes à la bilig. Je vais m'y essayer pour la première fois et je pense que ces conseils me seront bien utiles.
Ne serait-ce pas la promenade de Port Maria à Larmor Plage que l'on peut distinguer sur les photos.
Amicalement
Sophie

Anonyme a dit…

Après avoir cherché pendant trèèèès longtemps une vraie bonne recette de crèpes (genre une recette qu'on a pas besoin de modifier mille fois pour arriver à quelque chose de potable), j'ai testé les Crêpes de Pleyben, variante quatre oeufs et beaucoup de crème.
Et c'était une franche réussite !
Pas besoin de modifier quoi que ce soit, la méthode d'incorporation de la farine va bien. J'ai fait l'erreur de mélanger au batteur électrique, ce qui a du incorporer de l'air, mais j'ai laissé reposer la pâte pendant que je préparais le caramel, et tout est allé parfaitement bien !

krystel a dit…

recette faite deja 2 fois et un vrai régal..je la fais au robot et pas un grumeau et le gout!!! je rajoute du rhum.
mille mercis pour cette recette

Anonyme a dit…

Bonjour,

Il n'est pas nécessaire de se compliquer la tache pour établir une pâte à crêpes.

Il suffit juste d'avoir le même volume de matière sèche qu'humide.
La recette retenue pour les formatons de stage crêpes est la suivante:

-1000gr de farine T55.
-300gr de sucre semoule.
-20gr de sel fin.
-1 litre de lait écrémé (basique).
-6 oeufs entiers.
On bat au fouet et à la main PAS DE ROBOT SOUS PEINE D ACTIVER LE RESEAU GLUTEN DE LA FARINE.

-Ajout de l’arôme.
-80cl de lait.
-Filtrer au chinois.
-filmer et repos d'une heure au frigo.

Cuisson à 210°c sur bilig électrique et graissage que sur la première crêpe.

C'est simple,rapide et efficace.
BZH 22000

Anonyme a dit…

Bonjour et merci pour ces belles recettes. Juste un conseil, la margarine végétale remplace très bien le saindou sur la bilig, je n'y croyais pas mais ça marche.

Depuis Janvier 2010 ce sont plus de 450 recettes et 32 voyages culinaires que je vous ai préparés sur mon site avec plus de 13.000 photos!

Il y a maintenant plus d'un million et demi (!!) de visites mensuelles sur mon blog de cuisine! Merci!

Les textes, recettes et photos sont la propriété de Bernard et du site 'La Cuisine de Bernard'. Aucun droit de copie ou de réutilisation de tout ou partie de ce site sans autorisation!

Bonnes recettes à tous!

Inscription Newsletter Mensuelle

Inscription Newsletter Mensuelle

Recevez la lettre d'information bimestrielle (une fois tous les deux mois) du blog en vous inscrivant ici. Un mail de confirmation vous sera envoyé. Il suffit de cliquer dessus pour valider votre inscription.
Les adresses "free" posent un problème. Vous risquez de ne pas recevoir la newsletter.