Abonnez-vous à la newsletter mensuelle !

Index des recettes sucrées

Chargement...

Index des recettes salées

Chargement...

bleu blanc cook



Je suis ravi d'avoir eu l'honneur de choisir et de composer mon propre tablier et celui de mes élèves pour mes ateliers ! Je voulais de la couleur pour rendre mes cours encore plus chaleureux et c'est chose faite grâce à la marque Bleu Blanc Cook. La photo ci-dessus est celui que la marque et moi avons imaginé et conçu ensemble. Appelé "firework", il est exactement celui que je voulais !
Lancée en juin dernier, Bleu Blanc Cook est une marque de tabliers 100 % français. Place à la couleur, l’originalité et la qualité ! 
À l’affût des nouvelles tendances, Antoine, jeune entrepreneur de trente ans, a créé Bleu Blanc Cook en association avec sa maman. 
« Bleu Blanc Cook c’est avant tout une aventure de famille. C’est l’histoire d’un fils qui demande à sa maman couturière de lui confectionner un tablier un peu sympa pour l’été ! » tient à préciser Antoine. 
En associant les compétences de chacun, Antoine et sa maman ont réussi à allier qualité et modernité. 
Bleu Blanc Cook soutient le made in France en confectionnant l’ensemble de ses pièces sur l’hexagone. Les tissus unis utilisés viennent d'un petit village situé au sud de la France et les écussons d'Esperaza, commune du département de l'Aude. Le tout est assemblé à Montpellier. Adapté à un usage quotidien, chaque tablier dispose d’un tissu central anti-tâche ainsi que d’une poche et lanières doublées pour les éditions limitées.
Simples mais surtout bien coupés, ils sont composés à 100 % de coton traité déperlant (en France).
Bleu Blanc Cook  propose également des éditions limitées dont certaines imaginées avec certains chefs ou magasins, ainsi que des sets de table. 




Vous pouvez d'ailleurs retrouver mon modèle "firework" ICI, ainsi que beaucoup d'autres, très originaux ! Il y en a même pour les enfants, je suis fan ! Je précise que je fais une mise en avant de la marque, car je la trouve vraiment top et que je ne touche pas de rémunération ni de pourcentage sur les ventes. :-D La marque se lance et je suis ravi de pouvoir mettre mon modeste coup de projecteur. 
Je sais que le prix peut paraitre cher, mais c'est le choix du 100% français. Et surtout, ils sont faits à la main et pour durer. Le traitement anti-tâches et les poches et lanières sont doublées. Les sangles sont fabriquées une par une. Il y aussi l'option des tabliers "classiques" sans la poche. 
C'est donc un cadeau à se faire ou à faire à des passionnés de cuisine ! 

Salon du livre de gaillac 1er et 2 octobre !



Je serai présent au salon du livre de Gaillac le samedi 1er et le dimanche 2 octobre, de 10h à 19h, pour dédicacer mes livres de cuisine. Hâte de vous y rencontrer !!

Tajine de veau aux courgettes blanches



Cela fait bien longtemps que je n'avais pas fait de tajine pour le blog. Je profite du passage de mon amie Touria à Paris pour que l'on cuisine ensemble dans le nouvel atelier. Nous avions acheté au marché d'à côté, des petites courgettes blanches qui paraissaient délicieuses. Touria m'avait parlé de ce tajine il y a un moment déjà et nous nous sommes dits que c'était l'occasion de vous proposer la recette ! Il faut surtout ne pas trop cuire les courgettes, qui seront alors délicieuses dans la sauce si parfumée... 

Fondant Baulois




En novembre 2011, je mettais au point mon "assassin", qui est depuis devenu la recette dont on me parle le plus. Mais il faut savoir qu'à l'origine j'avais reçu un mail d'une lectrice me demandant de craquer la recette du fameux Fondant Baulois. Je n'y avais jamais goûté et j'avais juste imaginé un gâteau qui est devenu l'assassin. Un an après, j'ai enfin goûté au gâteau d'origine et il m'a vraiment interpellé. Car il est parfait: riche, crémeux, caramélisé, chocolaté et son esthétique est toute simple en apparence mais apportait quelques questions. J'ai mené une longue enquête sur ce gâteau. J'ai commencé à faire un nombre incalculable d'essais pour le démoulage, pour les quantités, pour les ingrédients. Pour ces derniers, vous me direz qu'il suffit de regarder l'étiquette du fondant. Mais il faut trouver le bon sucre etc. J'ai gardé le pourcentage exact de chocolat du Baulois, à savoir 20%. Et pourtant sa saveur est très présente. Autre question que je me posais était le caramel. Je vois partout dans les recettes sur le web, l'ajout de caramel. Mais quand on se met à la place de cette fabrique, il faut optimiser le rendement et il pour moi hautement improbable qu'il y ait un caramel ajouté dans la pâte. Avec du sucre roux et du beurre salé, tout le monde est persuadé qu'il y a plein de caramel, alors que non. Il va vous falloir de la patience pour réaliser ce fondant, malgré le fait qu'il n'y ait aucune difficulté. Mais il faut laisser reposer avant et après cuisson, puis le mettre au frais au moins une nuit. Je vous donne absolument tous mes secrets et astuces pour le faire parfaitement. Et cela nécessite un peu de matériel: un moule à fond amovible et du slider pour avoir une surface parfaitement lisse et un démoulage irréprochable. 
Je ne prétends pas vous donner la vraie recette du fondant, mais en tout cas, j'ai fait des essais jusqu'à ne plus voir la différence. 
Une dernière chose. Je fais ici la recette avec un four grand public. Mais j'avais fait l'essai en début d'année, dans un four pro (sans y faire de photo) et le résultat était absolument identique à celui du commerce. Cela est dû à la soufflerie puissante que l'on peut contrôler et qui sèche encore plus vite la surface du gâteau, lui donnant son aspect final. Mais le résultat que l'on a avec un four classique (que j'ai utilisé ici pour cette recette) est déjà parfait et délicieux. 
Et pour ceux que se posent la question (car le look est très proche), mon assassin et le fondant baulois sont différents en texture et en goût ! On a donc un prétexte pour essayer les deux...

Salade Chinoise de Crudités aux cacahuètes



Elle n'a l'air de rien, mais une fois que vous aurez commencé à y goûter, cette salade s'avérera complètement addictive ! J'ai découvert cette salade de cacahuètes dans le petit restaurant "Raviolis Nord-Est Chine" rue Civiale à Belleville à Paris. À chaque fois que j'y vais, je me régale de leurs délicieux raviolis. Et maintenant que mon atelier est à quelques stations de métro, j'y déjeune à chaque fois que je vais faire des courses pour mes cours de cuisine thaïe. À 5€ l'assiette de 10 raviolis, je me fais plaisir ! Et souvent pour patienter, je prends cette salade de cacahuètes. Ce qui est amusant, c'est que le seul élément cuit est la cacahuète. Elle est en effet bouillie pendant plus d'une demi-heure alors qu'ici la carotte et la courgette sont crues. La sauce est piquante juste comme il faut. Je préfère vous le dire tout de suite : cette salade se picore du bout des baguettes, car si vous y allez à la fourchette pour enfourner une grosse bouchée, cela va être long à mâcher ! Mettez donc une assiette pour deux ou trois personnes au milieu de la table et dégustez les éléments un à un. Une fois que j'ai commencé, je n'arrive tout simplement plus à m'arrêter, surtout avec une bière bien glacée ! 

Cake Ultime au Citron



Il y a sur mon blog, déjà plusieurs recettes de cakes. Avec toutes les consistances possibles. Il y en a pour tous les goûts. Mais l'autre jour j'ai goûté chez des amis un cake au citron, qui était LE cake au citron de mes rêves. Et cela m'a fait réfléchir. Je voulais absolument obtenir cette consistance parfaite: qui se tient parfaitement, même en très fine tranche, qui reste moelleuse même en restant à l'air libre. Je voulais aussi que le gâteau ne soit pas gonflé mais juste aéré comme il faut et surtout qu'il puisse prendre une forme géométrique, comme ici le moule très rectangulaire, sans avoir une grosse bosse due au gonflement de la pâte. Cela faisait des mois que je me demandais comment obtenir cette consistance et j'avais déjà des indices. Quand j'ai goûté à ce cake en soirée, cela m'a décidé ! Mes premiers essais n'ont pas été convaincants, même si ils étaient bons au goût. J'ai aussi décidé de ne surtout pas fouetter les éléments ensemble: je ne blanchis pas le sucre ni avec les œufs ni avec le beurre, comme souvent cela est préconisé dans les livres pros. J'ai joué avec les proportions pour que l'équilibre entre le sucré de la pâte et l'acidité du citron soit juste. Et là miracle !! J'ai eu exactement ce que je souhaitais ! Il faut ensuite ajouter le fin glaçage au citron que l'on fait sécher très rapidement au four. Alors soyons clair, c'est LE cake que j'aime. J'espère simplement qu'il vous plaira aussi. En tout cas je le partage aujourd'hui avec vous...

Risotto au Combava et à la Poutargue



Pour mon nouvel atelier, KitchenAid est mon partenaire, mais ce n'est pas le seul ! Deux autres marques ont décidé de me faire confiance, dont Microplane. J'étais ravi, car j'avais déjà acheté il y a longtemps deux zesteurs que je trouvais franchement super pratique. Il n'y a pour moi rien de comparable et si vous faites attention, je les utilise dans plein de mes recettes. Vous pouvez les voir dans certains pas à pas.  Comme ils m'ont donné du matériel que je peux utiliser pour mes cours, je leur avais promis de faire une recette utilisant leur matériel pour leur site. Mais j'ai eu aussi très envie de la partager sur mon blog. Il y a évidemment un clin d'œil appuyé à la marque, mais j'ai fait ma recette comme toutes les autres. Au départ je voulais utiliser l'agrume "main de Bouddha". Mais c'est vraiment difficile à trouver. J'ai finalement opté pour le combava que l'on trouve en épicerie asiatique, que j'associe ici à de la poutargue. J'avais dégusté ce risotto il y a longtemps et j'avais très envie de le refaire à la maison. Des saveurs étonnantes pour un risotto savoureux !

Pub dans Index Photo


La Cuisine de Bernard 2010- Mentions légales